Le comité Sauvons le Centre mère-enfant de l’Hôpital du Suroît accouche d’une pétition

Le comité Sauvons le Centre mère-enfant de l’Hôpital du Suroît accouche d’une pétition
(Photo : (Photo - capture d'écran))

Devant la vision comptable du CISSSMO qui souhaite déménager les services du Centre mère-enfant dans le futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges, la mobilisation prend de l’ampleur. Plus d’une centaine de personnes manifestaient dans le stationnement de la Cité des Arts et des Sports mardi alors qu’une pétition était lancée pour préserver les services à Valleyfield. 

Les services de pédiatrie et de gynécologie seront déplacés dans l’hôpital qui ouvrira ses portes en 2026 à Vaudreuil-Dorion. Un hôpital moderne qui serait doté d’un service de néonatalité. Pourtant, Beauharnois-Salaberry et le Haut-Saint-Laurent auraient le triste record de naissance de petit poids. Mais le CISSSMO n’en tient pas compte se désole Mme Gariépy. Elle aurait souhaité que le développement et les soins des enfants du territoire soient davantage pris en considération.

«Pour eux [le CISSSMO], un accouchement n’est qu’une séquence dans la grossesse, mentionne Édith Gariépy, porte-parole du mouvement. Ce 24 ou 48 h, on ne peut pas le détacher de la grossesse. »

Le CISSSMO justifie sa décision selon le nombre d’accouchement annuel. On indique que 55 % des accouchements réalisés à l’Hôpital du Suroît proviendraient de Vaudreuil-Soulanges. Le comité Sauvons le Centre mère-enfant qualifie cet argument comptable de courte vue.

Services en déplacement

Une rencontre entre des membres du comité et le CISSSMO a eu lieu hier [lundi]. Elle a surtout tourné autour de l’améliorer des services pré-accouchements. «On y allait de bonne foi», a indiqué Mme Gariépy dans un ton qui laisse entendre que les réponses obtenues n’étaient pas celles espérées.

Surtout que les suivis de grossesses sont déjà référés vers des professionnels de Vaudreuil-Dorion. Mme Gariépy a indiqué que déjà sept gynécologues ont établi leur pratique dans ce secteur. «Perdre des services de proximité, c’est un coup dur pour le développement du Suroît, a-t-elle noté. La Fondation de l’Hôpital du Suroît a investi 1,8 M $ des dons qu’elle a ramassés pour doter Valleyfield d’un Centre mère-enfant qui répond merveilleusement bien aux besoins des mères de notre région. Il est particulièrement insultant de voir aujourd’hui le CISSSMO détruire ces investissements sans compter ceux du gouvernement. »

Mobilisation populaire

Des gens issus des milieux communautaires, de regroupements syndicaux et même des politiciens municipaux étaient sur place mardi matin. Le CISSSMO avait aussi des oreilles et des yeux sur le site. Le comité Sauvons le Centre Mère-enfant de l’Hôpital du Suroît prévoyait d’ailleurs tenir son point de presse sur le terrain de l’Hôpital sur la rue Salaberry, mais la demande leur a été refusée.

Plusieurs municipalités, la Chambre de commerce et d’industrie locale et de nombreux intervenants unissent leurs efforts afin d’inciter le CISSSMO à maintenir le CME à l’Hôpital du Suroît. Un soulèvement populaire qui réjouit le Comité. «On ne pense pas qu’il soit trop tard, aj0ute Mme Gariépy. Avec la pandémie, on a vu que les dirigeants du nouvel hôpital pouvait remodeler leur hôpital. Ils peuvent faire des modifications d’ici à 2026. »

Une pétition, parrainée par le député de Beauharnois, Claude Reid, a été lancée mardi. Mme Gariépy est confiante et sent le député de Beauharnois, et Claire IsaBelle, sa consoeur de Huntingdon, derrière le Comité. «Si la population leur chauffe les fesses, on a confiance que ça bouge», indique-t-elle.

Elle se retrouve en ligne et circulera dans le Suroît. «Nous lançons aujourd’hui une pétition nous invitons tous les résidents du Suroît ainsi que les personnes qui souhaitent avoir une justice dans ce bas monde à signer la pétition. Chacun d’entre vous est capable de mobiliser la population. »

À lire sur le même sujet

Un syndicat de professionnels et techniciens de la santé s’oppose à la fermeture du Centre mère-enfant de l’Hôpital du Suroît

Hôpital : le CISSSMO explique sa décision quant au Centre Mère-Enfant

Un regroupement pour sauver le Centre Mère-Enfant

La MRC Beauharnois-Salaberry appuie le maintien du Centre mère-enfant

Valleyfield appuie le maintien du Centre mère-enfant à l’Hôpital du Suroît

Des mamans expriment leurs craintes vis-à-vis un possible déménagement des services à Vaudreuil-Dorion

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires