Claude Reid accueilli par les manifestants du groupe Refusons l’envol du parc des Mouettes

Claude Reid accueilli par les manifestants du groupe Refusons l’envol du parc des Mouettes
(Photo : (Photo Journal Saint-François - E.T.))

Les opposants à la construction d’une Maison des aînés et alternative dans le parc des Mouettes faisaient le pied de grue devant le bureau du député Claude Reid ce matin. Ils manifestaient leur désaccord et ont fait connaître leurs doléances à leur élu du gouvernement provincial.

«On est ici pour se faire entendre, a confié le porte-parole François Parisien. Et ce qui est super intéressant, c’est qu’il y a des jeunes ce matin. Qui représentent l’avenir. Pas juste des vieux critiqueux. » Le comité a remis à M. Reid une lettre qui a précédemment été adressée au gouvernement.

La comité Refusons l’envol du parc des Mouettes est toujours actif même si le dossier progresse. Les membres ont fait leurs recherches et ont découvert qu’un autre terrain, situé près du Château Bellevue, avait été offert au Centre intégré de santé et services sociaux de la Montérégie-Ouest. Un terrain qui possédait déjà le zonage requis. Le CISSSMO a toutefois préféré le parc des Mouettes qui a dû faire l’objet de d’un règlement d’urbanisme et d’un plan de concordance. Une manoeuvre qualifiée de :«légale, mais qui a tassé les citoyens. »

«On aimerait que Claude Reid organise une rencontre avec les hauts décideurs à laquelle les citoyens seraient conviés, a affirmé M. Parisien. Ce dossier là doit être vu avec les citoyens. En ce moment, ce n’est pas très élégant. On aimerait que le CISSSMO vienne nous voir pour nous dire la vérité. »

Une vérité qui passerait par la grille d’évaluation qui indique pour quelles raisons le parc des Mouettes a été préféré à celui de la rue Fabre.

Le comité rappelle qu’il a toujours voulu travailler avec la Ville et qu’il souhaite voir le projet se réaliser à Valleyfield. Mais pas au détriment d’un espace vert comme le parc des Mouettes. Les citoyens sont mobilisés au point où certains sont en train de ses rendre malade, soutient M. Parisien.

Celui-ci ajoute qu’une plainte a été logée au ministère des Affaires municipales. Elle sera entendue le 18 août par un tribunal administratif. Le même jour, ce sera séance du conseil à l’hôtel de ville de Valleyfield.

Le projet avance

Le député Claude Reid a pris le temps d’écouter et d’échanger avec la dizaine de manifestants jeudi matin. «On a un lien avec le comité, on connaît leurs arguments, a indiqué le député de Beauharnois. Les citoyens sont toujours courtois et respectueux bien qu’il y ait une divergence de point de vue. »

Ainsi, il s’agissait de la troisième ou quatrième rencontre entre le député et des citoyens depuis le printemps. La ligne n’a pas changé du côté de M. Reid. «J’ai mentionné aux citoyens que le projet va de l’avant, a-t-il déclaré. Au moment où on se parle, c’est le parc des Mouettes. »

Ce site correspond aux critères établis par le CISSSMO, notamment en ce qui concerne l’environnement et le secteur résidentiel. «On veut éviter de placer les aînés en périphérie, avance-t-il. On souhaite qu’ils se retrouvent dans la communauté. »

Comme la Maison des aînés et alternative accueillera 96 résidents, la dimension du terrain était un élément clef.

À lire sur le même sujet

Une maison des aînés de 52 millions $ projetée sur le parc des Mouettes

Des voix s’élèvent contre la disparition d’un espace vert à Valleyfield

Le parc des Mouettes sera bonifié

Une pétition pour préserver le parc des Mouettes dans son état actuel

Déterminés à préserver le parc des Mouettes

La Maison des aînés et alternative au parc des Mouettes: une démarche peu commune pour un projet d’utilité publique

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires