La MRC du Haut-Saint-Laurent a ignoré pendant près de 30 ans qu’elle était propriétaire du quai Port Lewis

La MRC du Haut-Saint-Laurent a ignoré pendant près de 30 ans qu’elle était propriétaire du quai Port Lewis
La préfète de la MRC du Haut-Saint-Laurent, Louise Lebrun. (Photo : (Photo Journal Saint-François - Archives))

La préfète de la MRC, Louise Lebrun, a indiqué que la MRC du Haut-Saint-Laurent a pris connaissance qu’elle possédait le quai Port Lewis seulement en 2018. Pendant 28 ans, l’infrastructure n’était même pas assurée.

Le 28 juin 1990 que le gouvernement fédéral a cédé la responsabilité du quai à la MRC du Haut-Saint-Laurent. «On a su en 2018 qu’on était propriétaire du quai, évoque Mme Lebrun. Auparavant, les factures de 250 $, le directeur général ne les amenait pas à la table du conseil. C’est seulement lorsque notre nouveau directeur général, Laurent Lampron, avec les restrictions budgétaires, a amené une facture pour un droit de passage qu’on l’a su. »

Aucun incident n’est survenu au quai. Mme Lebrun avance que les utilisateurs devaient penser que le quai appartenait à la Marina Port Lewis.

Six mois après que la MRC ai fait assurer le bien, le nouveau propriétaire de la Marina s’est informé pour acquérir le quai. «On a déjà une station de pompage située à Saint-Anicet pour laquelle la MRC se bat pour que le gouvernement provincial la reprenne et qui coûte beaucoup plus cher, a-t-elle souligné. On a donc trouvé que c’était une belle occasion. La MRC a alors décidé à l’unanimité de céder le quai sans engager de dépenses. »

Quant à la valeur du quai, Mme Lebrun avance qu’il en coûterait entre 25 000 et 30 000 $ pour la déterminer. Dans l’optique où les maires ne veulent pas dépenser un sou pour le quai, le montant est trop important.

Une meilleure gestion

Pour Louise Lebrun, la cession par usufruit à Marina Port Lewis va amener une meilleure gestion du quai. Elle évoque même que celui-ci, qui emploie 30 personnes, a peut-être une idée d’expansion.

Mais, sans que ce soit au détriment des résidents. Elle parle d’un accès libre et gratuit.

Les services de sécurité incendie auront même une place désignée pour faciliter leurs entraînements et interventions.

Un comité de vigie va aussi assurer le respect de l’entente. «Il sera composé de citoyens et de maires, laisse-t-elle entendre. Il pourra gérer les plaintes. Et si l’usufruitier ne respecte pas les consignes, il se fera retirer son droit ipso facto. »

Lorsque l’entente sera complétée, la MRC du Haut-Saint-Laurent s’engage à la rendre publique.

Étonnée de l’opposition

Trois municipalités de la MRC et un citoyen, sont prêts à recourir aux avocats si la MRC poursuit son projet de cession du quai. La MRC qualifie ces résolutions de menaçantes et intimidantes. Si bien qu’elle a mandaté ses avocats advenant que le dossier judiciaire progresse.

«Ils ont le droit à leur opinion, a indiqué la préfète. De ne pas être d’accord. Ça nous étonne. La MRC a fait ses recherches et a vérifié les jurisprudences. Devant les menaces, on va se défendre. »

À lire sur le même sujet

Sainte-Barbe et Elgin aussi prêtes à mettre en demeure la MRC dans le dossier du quai Port Lewis

Huntingdon prête à recourir aux avocats pour s’opposer à la cession du quai Port Lewis

Quai Port-Lewis : une entente entre la MRC et la Marina

Cinq municipalités du Haut-Saint-Laurent s’opposent à la vente du quai de Port-Lewis

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Deborah Stewart
Deborah Stewart
1 mois

How can you own something since 1990 & only find out about it in 2018 & then make the decision to sell it?
I feel that the MRC isn’t listening to over 1,000 people who signed a petition against selling the wharf, nor to the 5 municipality’s that opposed it. I personally think it needs to be put on hold so the mayor’s & citizens have all the true facts to make a honest decision about selling it to the Marina or not. Listen to what the tax payers want.

ALAIN FOURNIER
ALAIN FOURNIER
1 mois

Madame Lebrun mentionne que que la gestion du quai sera meileure, mais au profit de qui?
Quand la MRC a reçu ce bien public d’une valeur de plusieurs millions de dollars, le devoir et la resposabilité des élus étaient de le gérer,
On croit comprendre que le MRC a dormi pendant tout ce temps.
N’est-elle par préfète? Elle siege au conseil des maires depuis plus de 10 ans.
Pas étonnant que la MRC se soit retrouvé avec un énorme déficit il y a quelques années
La MRC veut donner le quai pour 1$ à une entreprise privée.
Quel est ce type de gestion? Donner parce qu’on ne sait pas gérer soi-même.
Procurer un avantage à une entreprise privée est illégal.
Céder une voie public est illégal.
Certains de nos élus nous coûtent cher et nous rapportent peu, doit-on appliquer la même recette que la mairesse de Sainte Barbe? C’est à dire les céder pour 1$ !

jacques leduc
jacques leduc
1 mois

on savait pas que le quaie etait la propriété de la mrc parce que ca coutait pas plus que 250.oo petit détail