Sainte-Barbe et Elgin aussi prêtes à mettre en demeure la MRC dans le dossier du quai Port Lewis

Sainte-Barbe et Elgin aussi prêtes à mettre en demeure la MRC dans le dossier du quai Port Lewis
(Photo : (Photo - https://www.change.org/p/citoyens-et-citoyennes-de-la-mrc-du-haut-st-laurent-quai-et-descente-de-bateau-de-port-lewis-non-%C3%A0-la-privatisation?recruiter=1164784138&recruited_by_id=b22f4260-2956-11eb-991b-b1d7c72eb0bd&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=petition_dashboard))

Les municipalités de Sainte-Barbe et Elgin se sont ajoutées à Huntingdon dans le dossier entourant la cession par usufruit du quai Port Lewis. Toutes deux ont adopté des résolutions dans lesquelles elles avertissent la MRC du Haut-Saint-Laurent qu’elles mandateront des avocats si cette dernière poursuit ses démarches.

Si Elgin a voté à l’unanimité cette résolution, Sainte-Barbe s’est montrée divisée. Quatre conseillers ont voté en faveur tandis que Marilou Carrier s’y est opposée. La mairesse Louise Lebrun, aussi préfète de la MRC du Haut-Saint-Laurent, a aussi exprimé son désaccord.

Illogique et contre-productif selon la mairesse

«Je suis en total désaccord de prendre l’argent de nos citoyens pour que la municipalité de Sainte-Barbe s’engage dans une démarche entraînant des frais légaux élevés pour défendre une situation qui n’existe pas, défendre un bien qui ne lui appartient pas mais qui appartient à toutes les municipalités du Haut Saint-Laurent et qui est situé dans une autre municipalité soit celle de Saint-Anicet, a indiqué Louise Lebrun lors d’une séance extraordinaire le 18 janvier. C’est à mon avis illogique, contre-productif et nous éloigne de notre vrai travail d’élus qui doit être dans les intérêts de notre population, au service de notre population. Sainte-Barbe n’est pas riche et ne devrait pas dépenser l’argent des Barberivains pour ce dossier régional. »

Elle rappelle que 8 résolutions ont été votées à la table du conseil des maires de la MRC sur le sujet du quai Port Lewis; la moitié a été adoptée à l’unanimité, tandis que l’autre moitié l’a été à double majorité (9 voix contre 4).

Manque d’information évoqué

Trois des quatre conseillers qui ont voté en faveur de la résolution, Louise Boutin, Nicole Poirier et Roland Czech, ont laissé savoir leur désaccord avec la position de Mme Lebrun.

«La situation se résume de façon assez simple, c’est un manque d’information, de transparence et de discussions, d’éclairer les gens de la municipalité et les municipalités environnantes, a répondu M. Czech. On l’a appris, nous en tant qu’élus, à la surprise. Moi, je pointe du doigt la MRC pour cette erreur et plus précisément la mairesse, la préfète Louise Lebrun qui ne nous a pas donné l’information. La raison pourquoi on doit agir comme ça, c’est parce qu’on est vraiment dans le néant et il y a beaucoup de choses qui nous sont cachées.»

Mme Lebrun s’est défendue en disant avoir amené de l’information. Mais que celle-ci n’avait pas été écoutée par les conseillers.

À lire sur le même sujet

Huntingdon prête à recourir aux avocats pour s’opposer à la cession du quai Port Lewis

Quai Port-Lewis : une entente entre la MRC et la Marina

Cinq municipalités du Haut-Saint-Laurent s’opposent à la vente du quai de Port-Lewis

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
jacques leduc
jacques leduc
2 mois

ce n est pas le votea la table de la MRC mais les résolutions des conseils municipaux pour que chaqu un des maires parle au nom de ses conseilliers