Valspec concocte une programmation en mode COVID pour l’automne

Valspec concocte une programmation en mode COVID pour l’automne
(Photo : (Photo: gracieuseté))

Le diffuseur artistique Valspec planche sur une programmation de spectacles pour l’automne. Une vingtaine de prestations et quelques résidences pourraient être présentées dans un contexte qui respectera les consignes sanitaires du gouvernement.

Depuis le mois de mars, une cinquantaine de spectacles ont dû être déplacées. L’humoriste Arnaud Soly, qui devait passer l’été à Valleyfield, a dû renoncer au projet. La programmation habituelle de l’automne a aussi été déplacée. «On n’a plus de saison officielle d’ici la fin de l’année 2020, confirme Claudéric Provost, directeur général et artistique de Valspec. Au début de la crise, on comprenait très bien. On a ensuite travaillé certaines choses. Mais on a aussi dit le temps que ça prenait pour nous virer de bord et c’est quatre mois. »

Valspec s’est réinventé cet été avec la scène mobile pour les musiciens et DJs et les soirées-cinémas, celles dans les divers quartiers et au parc Marcil.

200 personnes

Bien que le gouvernement ait rendu possible les «rassemblements» à 250 personnes, Valspec ne pourra rendre la salle Albert-Dumouchel accessible à une foule supérieure à 200 personnes. «Ce que j’entends, c’est qu’on essaie de faire des spectacles interactifs en mode COVID, explique Claudéric Provost. Pour casser l’effet de 200 personnes dans une salle de 850 sièges. Je me demande comment l’énergie, entre la foule et l’artiste, mais aussi entre les différents spectateurs, va se transposer dans une salle morcelée. »

Claudéric Provost, directeur général et artistique de Valspec.

Malgré tout, une aide a été demandé au Conseil des arts et des lettres du Québec pour connaître les possibilités qui s’offraient. Aussi, des artistes sont prêts à prendre des ententes. Comme les diffuseurs, leur emploi a été brutalement mis sur pause au mois de mars. Le monde du divertissement se cherche une scène et est prêt à s’adapter. «On regarde divers volets, résume M. Provost. On pourrait présenter une dizaine d’artistes qui tournent au Québec et une dizaine d’autres de la région. On aimerait offrir plus de résidence aux artistes de la région. Pour leur donner accès à un plateau. »

Une programmation qui s’établirait dans les divers lieux utilisés par Valspec. Que ce soit la salle Albert-Dumouchel, le Café Chez Rose et le Cabaret d’Albert. Mais aussi à l’extérieur .«On avait imaginé se présenter sur une place publique et présenter un spectacle impromptu, soutient-il. Et au-delà de ça, l’idée derrière la programmation automnale est de voir si on peut ramener le public en salle. »

La programmation automnale de Valspec devrait être annoncée vers la fin du mois.

Des spectateurs en attente

Nombreux sont les spectateurs qui ont refusé de se faire rembourser pour un spectacle reporté. Claudéric Provost évalue à 15 % le nombre de personnes qui ont demandé à ravoir leur argent. «Les gens sont en mode « garder les sous et attente», avance-t-il. Beaucoup ont laissé l’argent pour un crédit-spectacle et d’autres ont même effectué un don. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des