Les Reds manquent d’opportunisme au tournoi Little League

Les Reds manquent d’opportunisme au tournoi Little League

Malgré tout le talent des frappeurs des Reds, ceux-ci ont manqué d’opportunisme lors des quatre premières rencontres disputées à Mirabel depuis la semaine dernière.

Crédit photo : (Photo Journal Saint-François – Roger Lauzon)

Malgré quelques revers décevants en début de tournoi, l’entraîneur-chef des Reds de Valleyfield, Marc-André Leduc a refusé de baisser les bras ou de blâmer ses joueurs au Championnat canadien Little League de Mirabel.

« Nous n’avons pas été déclassés. Loin de là. Ce sont deux ou trois jeux par match qui ont fait toute la différence. De petites erreurs qui ont mené à des points marqués par nos adversaires. Quant à nous, en offensive, nous avons manqué d’opportunisme. Ce n’est pas parce que nous n’avons pas une bonne équipe. C’est juste de petites lacunes », explique celui qui a vu les siens s’incliner trois fois en autant d’essais en lever de rideau.
Ils ont plié l’échine 7-0 contre la formation hôtesse, mais se sont bien repris en s’inclinant 3-2 contre les Prairies samedi et 4-2 contre l’Ontario dimanche.

Lundi matin, ils croisaient le fer avec l’Atlantique et ils se sont inclinés 4-0, fermant pratiquement la porte à une quelconque chance de prendre part aux matchs de finales.

« Notre fiche ne représente pas ce que nous avons comme équipe. Il nous manquait quelques gros joueurs en début de parcours, parce qu’ils étaient à Trois-Rivières pour les Championnats pee-wee AA. Mais dès samedi, ils sont revenus avec nous et ça a paru, c’est certain. Mais qu’importe la manière dont nous jouons, les autres équipes sont très bonnes », lance Marc-André Leduc.

De beaux souvenirs

Qu’importe le résultat du match de lundi matin, Marc-André Leduc a vécu de beaux moments de nostalgie lors de cet affrontement. « Quand j’ai joué en 92 dans le Championnat Little League, nous avions remporté le Championnat, chez nous à Valleyfield et nous avions battu les coachs qui dirigent la formation de l’Atlantique. Les entraîneurs de Glace Bay, nous avions gagné contre eux. Ça fait drôle de vivre ça plusieurs années plus tard », raconte Leduc.

Le Championnat canadien Little League se termine ce samedi avec la présentation de la finale à 11 h et la formation gagnante représentera le Canada aux Séries mondiales Little League disputées à Williamsport, Pennsylvanie, aux États-Unis dès la semaine prochaine.

Poster un Commentaire

avatar