Plus de 650 000 $ pour la relance du Camp Bosco

Plus de 650 000 $ pour la relance du Camp Bosco
(Photo : (Photo Journal Saint-François - Archives Pierre Langevin))

Le gouvernement du Québec octroie une aide financière de plus de 656 000 $ au Camp Bosco. Une somme qui servira à rénover le bâtiment d’accueil et embauche une personne-ressource pour assurer la pérennité du site.

Les travaux majeurs se traduiront par la rénovation de la cuisine, de la cafétéria, des salles d’activités et du bloc sanitaire du bâtiment d’accueil.

L’embauche d’une personne-ressource sera utile pour mettre à jour un plan d,affaires et planifier des programmes d’activités. Cette personne aura aussi comme mandat d’élaborer différentes formules de séjours, que ce soit des camps de vacances ou de répit, des camps de jour réguliers ou spécialisés pour les enfants ayant des besoins particuliers ou de l’hébergement pour des groupes.

Le montant, qui provient du Fonds d’appui au rayonnement des régions (ministère des Affaires municipales et de l’Habitation et du Programme d’immobilisation en entrepreunariat collectif (ministère de l’Économie et de l’Innovation), permettra à l’organisme de développer un centre de plein air accessible à l’année. Il pourra aussi offrir des services aux jeunes et aux familles de l’ensemble du Suroît.

« Je remercie toutes les personnes qui participent à la réalisation de ce projet, a indiqué Claude Reid, député de Beauharnois. La collaboration de notre gouvernement et de plusieurs organisations a été nécessaire à cette réussite. La situation particulière du Camp Bosco a demandé bien des efforts de concertation. Je félicite les villes concernées d’être arrivées à une entente, et ce, pour le plus grand plaisir de leurs familles, enfants et citoyens. »

Le Camp Bosco avait fermé ses portes en 2017. La députée de Soulanges, Marilyn Picard, est enthousiaste à l’idée de la reprise des activités. «Ce sont d’abord et avant tout les enfants du grand Suroît qui bénéficieront des camps disponibles, facilitant par le fait même, la vie de leurs parents», a-t-elle mentionné.

Patrick Bousez, président de la Table de concertation des préfets de la Montérégie et membre du comité régional de sélection de projets du Fonds d’appui au rayonnement régional, saluait le travail de collaboration au sein du comité régional. «Ce projet financé par le FARR est spécifique à notre région, nos valeurs et à notre vision, et ce, au bénéfice de l’ensemble de notre collectivité. »

« En bonifiant les services offerts aux familles et en considérant leurs différentes réalités, ce projet structurant fera une différence marquée dans leur vie, souligne Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation. Investir dans la relance du Camp Bosco, c’est aussi investir pour nos enfants, pour notre avenir. »

« Je suis heureux que cette initiative mobilisant plusieurs acteurs socioéconomiques de la région se concrétise, car elle répond réellement à un besoin de notre population, concède Christian Dubé, président du Conseil du trésor. L’énergie déployée par le comité de relance a porté ses fruits et elle permettra aux citoyens de profiter de ce site de villégiature et de plein air. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des