Actualités
Sports
Soccer

Patrice Bernier incite les enfants à toujours croire en leurs rêves

le mardi 26 avril 2022
Modifié à 0 h 00 min le 27 avril 2022
Par Eric Tremblay

etremblay@gravitemedia.com

L'ancien capitaine de l'impact, Patrice Bernier, a incité les enfants à croire en leurs rêves et mettre tout en leur pouvoir pour les atteindre. (Photo Journal Saint-François - E.T.)

Lorsque le Canada s’est qualifié pour sa première Coupe du monde de soccer en 1986, Patrice Bernier avait 6 ans. Dès lors, il découvre que le soccer dépasse les frontières de Brossard. Il caresse à ce moment un rêve qui l’a amené à se surpasser. 

« Je découvre alors que le soccer ne se passe pas juste à Brossard, mais à travers le monde, a indiqué l’ambassadeur de l’esprit sportif aux élèves de l’école Sacré-Cœur mardi matin. Je me dis que j’aimerais être à la télé et représenter mon pays. »

Son histoire à lui prend racine autour du ballon rond. Mais le sport est accessoire dans le message qu’il souhaitait laisser aux enfants. « Si tu as un rêve ou un objectif, tu dois y travailler et persévérer, a-t-il poursuivi. Peut-être avez-vous l’objectif d’être joueur de soccer professionnel, médecin ou enseignant. Il y a des moments difficiles ou des fois vous ne voulez pas vous lever. Mais si vous faites le premier pas, les choses arrivent. Que ce soit dans la cour d’école ou dans la classe. »

Une carrière impressionnante

C’est ainsi que le garçon hyperactif a pris tout en son pouvoir pour atteindre son objectif. Il n’a jamais joué dans une Coupe du monde. Une juvénile à l’âge de 14 ans qui lui a permis de voyager au Salvador et en Équateur. Il y a affronté le Brésil, des footballeurs qui s’investissaient douze mois par année dans leur sport. 

La lecture d’un magazine spécialisé lui a aussi permis de découvrir un jeune Zinedine Zidane. Il en retient des leçons importantes à savoir de toujours répéter les mêmes gestes à l’entraînement. Les notions de sommeil et de nutrition deviennent aussi des éléments importants de sa préparation.

La somme de tous ses efforts lui a permis d’avoir une carrière de 18 ans chez les professionnels. Au Danemark, en Allemagne, mais surtout avec l’Impact avec qui il a eu le titre de capitaine. Patrice Bernier a remporté des championnats sur deux continents, affronté Cristiano Ronaldo et représenté son pays.

« Le monde professionnel peut paraître exceptionnel, a-t-il lancé. Mais je me souviens que je suis né à Montréal et que j’ai rencontré des obstacles et des embûches en plus d’avoir subi des blessures. La persévérance, la pratique et le fait de répéter m’ont amené la confiance en moi. »

Un grand temps pour le soccer

Le soccer canadien vit probablement sa plus belle époque. Les femmes ont décroché l’or olympique au terme d’un tournoi épique. Les hommes viennent de se qualifier pour la Coupe du monde. Des succès qui auront assurément un impact selon Patrice Bernier.

«Déjà le soccer est le sport numéro 1 au Canada, a-t-il rappelé. Ça prenait juste un déclic pour le rendre encore plus grandiose. Ils voient qu’ils peuvent être un Davies ou un Piette. Je suis pas mal certains qu’il y aura des effets pour la prochaine année, les deux prochaines ou même 10 ans. Les filles ont gagné aussi. C’est là. C’est réel. » 

Dernières nouvelles