Ormstown a déposé une demande de subvention formelle pour ses routes

Par Éric Tremblay
Ormstown a déposé une demande de subvention formelle pour ses routes
Le Chemin de la Rivière-Châteauguay à Ormstown figure parmi les pires routes au palmarès de CAA-Québec. (Photo : (Photo - CAA-Québec))

Jacques Lapierre n’est pas tombé en bas de sa chaise lorsqu’il a retrouvé le chemin de la Rivière-Châteauguay dans le palmarès des pires routes de CAA-Québec. Surtout que la veille du dévoilement de ce sondage, Ormstown avait passé une résolution pour obtenir des montants pour refaire les quelque 12 km de route.

«On avait eu le scoop qu’on ferait encore parti des nominés, a confié le maire de la municipalité. Il faut savoir qu’il s’agit d’une route locale entre deux municipalités qui longe la route 138. On note quand même une bonne circulation sur ce chemin. »

M. Lapierre évalue entre 3 et 7 millions $, «5 millions $ si on est rationnel», le montant nécessaire pour la réfection totale de ce tronçon routier. Un chantier qui comprendrait aussi la rue Lambton, qui se retrouve davantage dans le coeur de la municipalité, et qui fait partie des pires routes de la Montérégie selon CAA-Québec. Cette rue et le chemin sont liés ensemble.

«Au départ, on a eu des discussions à plusieurs reprises avec le député Stéphane Billette [qui a représenté le comté de Huntingdon pendant 10 ans jusqu’au 1er octobre dernier], mais on n’avait pas déposé de demande formelle, explique Jacques Lapierre. Lors de notre dernière séance du conseil, on a passé une résolution pour demander une subvention au ministère des Transports, au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation en plus de l’acheminer à la député Claire Isabelle. Disons qu’avec le palmarès de CAA-Québec, le timing était bon. »

Le maire ajoute que 78 kilomètres de route seraient à refaire à Ormstown. «La somme accordée au cours des dernières années par le MTQ a été de 100 000 $, soutient-il. Le gouvernement s’est délesté des routes, mais en revanche a repris les ponts. Comme ville régionale, on a des priorités et malheureusement les chemins en souffrent. »

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des