«Nous sommes satisfaits mais pas contents» – Stéphane Scotto

Par Denis Bourbonnais
«Nous sommes satisfaits mais pas contents»  –  Stéphane Scotto
Le directeur-gérant des Braves de Valleyfield, Stéphane Scotto, et l’entraîneur-chef David Rochon auraient souhaité obtenir de meilleurs résultats même l’équipe était la 4e plus jeune de la Ligue Junior AAA du Québec. (Photo : (Photo: Journal Saint-François – Pierre Langevin) )

HOCKEY JUNIOR.  L’état-major des Braves Valleyfield tient des propos qui peuvent paraître ambivalents pour résumer la dernière saison de la formation campivallensienne dans la Ligue de hockey Junior AAA du Québec.

«Nous sommes à la fois satisfaits mais pas contents», d’analyser le directeur gérant des Braves, Stéphane Scotto, en présence de l’entraîneur-chef David Rochon, une semaine après l’élimination de l’équipe aux mains du Collège Français de Longueuil.

D’une part, les dirigeants des Braves ont apprécié la progression d’un bon nombre de joueurs au sein de la 4e plus jeune équipe du circuit Laporte, un club qui ne comptait que 3 hockeyeurs âgés de 20 ans. «Nous avons aligné 11 joueurs de 17 et 18 ans, incluant deux nouveaux venus qui ont été échangés. Au total, nous avons complété la saison avec une douzaine de nouvelles figures», mentionne David Rochon.

D’autre part, la direction du club campivallensien espérait obtenir de meilleurs résultats dans l’ensemble, surtout après avoir vu les Braves connaître un mois de novembre très fructueux, marqué par une série de 6 victoires consécutives. «On flirtait avec la 5e et 6e position puis à partir de janvier, on a fait du sur place pour terminer au 9e rang. Dans les séries, nous avons fini en force dans le tournoi à la ronde pour passer aux quarts-de-finale. C’est certain qu’on aurait aimé faire mieux par la suite contre Longueuil», élabore l’entraîneur.

Au nombre des équipes les plus indisciplinées, les Braves ont accordé 55 buts en désavantage numérique soit 6 de plus que la moyenne dans la ligue. «Plus de 25% de nos punitions ont été pour avoir accroché ou faire trébucher», de souligner David Rochon. «Dans une ligue dominée par les unités spéciales, c’est important de corriger le tir», ajoute Stéphane Scotto.

Les blessures ont été un autre facteur important puisque les Braves ont perdu l’équivalent de 138 matchs en raison des joueurs au rancart. Or, David Rochon dit avoir ciblé certaines choses à mettre en force pour sa 2e saison au poste d’entraîneur-chef.

Traçant un bilan de la dernière saison, l’entraîneur David Rochon s’est dit déçu de certains vétérans qui n’étaient au sommet de leur forme physique à leur arrivée au camp d’entraînement. (Photo: Pierre Langevin)

«Certains vétérans n’étaient pas au sommet de leur forme physique quand ils se sont présentés au camp d’entraînement, ce qui peut expliquer notre piètre fiche au départ (3-6-3). La saison prochaine, tout le monde devra arriver en forme. Ce sera très compétitif au camp et nous avons de grandes ambitions», prévient le  «coach».

On sait déjà que 6 joueurs sont éligibles à revenir comme 20 ans : les défenseurs Samuel Richard, Sébastien Paquette et Samuel Meloche ainsi que les attaquants Derek Dicaire, Justin Lazure et Jordan Levac. De plus, les Braves ont sur leur liste une demi-douzaine de joueurs dont le retour avec leur équipe de la Ligue Junior Majeur du Québec à l’âge de 20 ans est incertain. «Nous aurons assurément nos 6 joueurs de 20 ans et l’équipe sera plus expérimentée», affirme Stéphane Scotto.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
denis chiasson Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Me notifier des
denis chiasson
Guest
denis chiasson

C’est vrai que nous avons bien fait malgre les blessures et le peu de joueurs de 20 ans. Mais je crois qu’il faudrait aussi penser à améliorer notre défensive. Je pense que l’avenir devrait être meilleur.