«Maurice Beaudry était vraiment un bon gars»

Par Steve Sauvé
«Maurice Beaudry était vraiment un bon gars»
Daniel Amesse confie que son ami Maurice Beaudry s’est sûrement défendu

Des amis de Maurice Beaudry tenaient à être présents lors de la comparution de son présumé assassin, lundi. Deux d’entre eux sont catégoriques, Robert Roy terrorisait les locataires de la maison de chambres.

«Lorsque j’ai appris qui était l’accusé, je n’ai pas été surpris. Il menaçait constamment les gens et c’est un homme excessivement violent», confesse Daniel Amesse, ami de la victime.

M. Amesse affirme également que Maurice Beaudry a eu sa part de démêlés avec la justice, mais qu’il avait fait un trait sur son passé criminel depuis six ans. «C’était un bon gars. Tout le monde l’aimait. Il a sûrement essayé de se défendre, mais il n’était pas très imposant pour faire face à son agresseur. Maurice mesurait seulement 5 pieds 2 pouces et pesait environ 120 livres.»

La conjointe de M. Amesse, Nicole de Repentigny, mentionne pour sa part que Maurice Beaudry était traité pour schizophrénie. «Il était médicamenté. Par contre, cela se faisait par injection puisque lorsqu’il devait prendre lui-même sa médication, il ne le faisait pas. Nous sommes vraiment sous le choc. C’est très difficile pour nous de perdre notre ami. J’ai une pensée pour ses filles également. Ce n’est pas facile de perdre son père», informe Mme de Repentigny.  

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des