Marc-Olivier Duquette voit grand pour la conclusion

Marc-Olivier Duquette voit grand pour la conclusion

Marc-Olivier Duquette est l’un des piliers de la brigade défensive des Voltigeurs de Drummondville et il forme un duo avec Pierre-Olivier Joseph, un choix de première ronde des Coyotes de l’Arizona en 2017.

Crédit photo : (Photo : parlonsjunior.com)

HOCKEY JUNIOR.  Le défenseur Marc-Olivier Duquette se considère privilégié à sa dernière saison dans la Ligue Junior Majeur du Québec.

Non seulement le hockeyeur de 20 ans peut aspirer aux grands honneurs au sein d’une puissance du circuit Courteau, les Voltigeurs de Drummondville, son rêve va encore plus loin. L’athlète natif de Saint-Louis-de-Gonzague croit que son équipe possède les éléments pour rivaliser avec les autres circuits canadiens si jamais il vient qu’à représenter le Québec à la Coupe Memorial.

Ses chances sont deux fois plus importantes puisque les Mooseheads de Halifax seront les hôtes de la compétition emblématique de la suprématie au hockey junior canadien en mai prochain. La formation de la Nouvelle-Écosse étant déjà qualifiée d’office, le club champion ou finaliste des séries de la LHJMQ pourra participer à la grande danse du printemps.

Marc-Olivier Duquette refuse de pêcher par excès de confiance en se rappelant que «n’importe qui peut battre n’importe qui» chaque soir dans les séries. Le longiligne arrière-garde est tout de même confiant de voir les Voltigeurs tirer leur épingle du jeu.

«Les acquisitions faites durant la période des fêtes sont venues consolider notre équipe. Nous avons une bonne profondeur et la chimie s’est vraiment installée. On a une équipe faite sur mesure pour les séries», affirme Marc-Olivier, en entrevue téléphonique.

Le défenseur de Saint-Louis-de-Gonzague vise rien de moins que la Coupe du Président et une participation à la Coupe Memorial qui se tiendra à Halifax. (Photo: LHJMQ)

Au plan personnel, l’ex-Grenadier de Châteauguay a surmonté l’adversité après avoir raté les 20 premiers matchs de la campagne en raison d’une blessure au bas du corps. «J’ai pris le temps qu’il fallait pour guérir et tout s’est placé. Je suis dans la bonne chaise depuis l’arrivée de Pierre-Olivier Joseph qui a été obtenu de Charlottetown. Nous formons un duo et on se complète bien. Je joue dans mes forces. Avant Noël, j’étais plus offensif. Maintenant, je peux focuser davantage sur l’aspect défensif», explique-t-il.

Utilisé en désavantage numérique et brûlant «de grosses minutes» à 5 contre 5, Marc-Olivier fait partie d’un «Top 4» exceptionnel qui comprend aussi Nicolas Beaudin, ex-Grenadier et choix de première ronde des Black Hawks de Chicago au dernier repêchage de la LNH. «L’entraîneur peut nous envoyer dans la mêlée 25 minutes et plus par match», mentionne celui qui évolue sous la férule de Steve Hartley depuis 5 ans, incluant ses années dans la Ligue Midget AAA à Châteauguay. Même s’il campe un rôle principalement défensif, Duquette présente une fiche respectable de 5 buts et 13 passes pour 18 points en 35 matchs.

Invité aux camps professionnels des Maple Leafs de Toronto et du Wild du Minnesota au cours des deux dernières années, le défenseur de 6’ 4’’ et 200 livres avoue qu’il «joue pour décrocher un contrat» à sa dernière campagne dans les rangs juniors. Marc-Olivier se concentre tout de même sur le présent et il s’assure de ne pas penser trop loin.

«La priorité est de gagner la Coupe du Président ici à Drummondville. A 20 ans, je ne peux espérer une plus belle conclusion. Ce ne sera pas facile avec des équipes redoutables comme Rouyn-Noranda, Halifax, Baie-Comeau et Rimouski, entre autres, mais nous avons confiance en nos moyens. Avec des gars de séries tels que Maxime Comtois, nos chances sont bonnes», conclut Marc-Olivier Duquette.

Commenter cet article

avatar