Marc-André Rioux complète des rénovations majeures à sa brasserie de Beauharnois

Par Mario Pitre
Marc-André Rioux complète des rénovations majeures à sa brasserie de Beauharnois
Marc-André Rioux dans son établissement «Au Vieux – Brasserie festive». (Photo : Michel Thibault)

Michel Thibault – Gravité Média –

Le chant des scies rondes va bientôt céder la place aux accords de guitare dans l’ancestrale et imposante maison de pierre qui abritait jadis la brasserie Vieux-Beauharnois.

Après avoir acquis l’endroit à la fin de l’année 2018 pour en faire «sa place de party», le chansonnier Marc-André Rioux a orchestré des rénovations majeures. «C’est un gros, gros travail. Depuis deux mois, c’est sept jours sur sept, 12 heures par jour minimum», affirme l’artiste homme d’affaires attablé devant un sandwich, une salade de brocolis et un café en ce mardi 19 mars. Les horloges indiquent 14h20. Marc-André Rioux n’a pas eu le temps de dîner avant son rendez-vous avec Le Soleil de Châteauguay. Spectacles avec son groupe Lendemain de veille, entrevues et gestion de chantier remplissent bien ses journées.
Les travaux dans l’immeuble qui portera l’enseigne «Au Vieux – Brasserie festive» sont concentrés dans l’espace restaurant et véranda. «Tout a été arraché et refait à zéro. La plus grosse modification que les gens vont remarquer, c’est la scène. On a ouvert une partie du mur de pierre pour l’installer», explique Marc-André Rioux.
Il a voulu, dit-il, préserver et améliorer le bâtiment datant de 1860. «On a refait l’isolation. Le vent passait à travers les murs de pierre», souligne-t-il. «On voulait aussi redonner le cachet ancien», a-t-il mentionné. Le «stuco» et la tapisserie qui couvraient les murs ont été arrachés. Les planches de pin derrière sont à l’honneur. «Tous les caissons ont été refaits en bois de pin. On a placé l’éclairage pour mettre en valeur la pierre, le bois», souligne Marc-André Rioux en faisant visiter la propriété.

L’ouverture de l’établissement est prévue dans la première semaine d’avril. (Photo Michel Thibault)

Il précise qu’il s’agit d’une première phase. Laquelle représente un investissement de 100 000 $.
Début avril
L’ouverture de l’établissement est prévue dans la première semaine d’avril. Le public pourra le découvrir à une journée portes ouvertes le 7.
25 emplois sont créés. Avisant une table de bois soutenant plusieurs cabarets remplis de verres d’eau, Marc-André Rioux explique : «c’est pour permettre aux employés de s’entraîner».
Chansonniers, bands, karaoké, et spectacles d’humour figureront entre autres au programme de la boîte dotée d’un permis d’alcool. Des repas seront aussi servis.
Lendemain de veille
Sa propre place de party ne signifie pas la fin des 2Pierrots pour Marc-André Rioux. «Ma job reste Lendemain de veille. On continue aux 2Pierrots», indique-t-il.
Petite histoire
La bâtisse Au Vieux – Brasserie festive a cette vocation d’établissement licencié depuis les années 70. Auparavant, elle a abrité un salon funéraire, des logements et a été la résidence du notaire Thomas Brossoit aux XIXe siècle.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des