L’historien Hugues Théorêt finaliste aux Prix du livre politique 2021

Par Mario Pitre
L’historien Hugues Théorêt finaliste aux Prix du livre politique 2021
Hugues Théorêt est finaliste aux Prix du livre politique 2021 décernés par l’Assemblée nationale du Québec. (Photo : Archives)

L’historien campivallensien Hugues Théorêt compte parmi les finalistes aux Prix du livre politique 2021 décernés par l’Assemblée nationale du Québec.

Théorêt est ainsi reconnu pour son ouvrage intitulé La peur rouge. Histoire de l’anticommunisme au Québec, 1917-1960 publié aux éditions Septentrion.

Dans cet ouvrage, l’auteur campivallensien raconte en détail comment, dans les années 30 et 40, le gouvernement de Maurice Duplessis a déployé une politique de propagande anticommuniste, qui s’est notamment concrétisée par l’adoption de la Loi protégeant la province contre la propagande communiste, mieux connue sous le nom de « loi du cadenas ».

L’auteur tisse son propos en l’intégrant dans le contexte politique international de l’époque, d’abord marqué par la Révolution soviétique, la Seconde Guerre mondiale, puis la Guerre froide.

« C’est une grande fierté pour moi d’être finaliste pour ce prix prestigieux, a confié l’auteur. Surtout venant d’une institution aussi noble que l’Assemblée nationale du Québec. »

Les Prix de la présidence de l’Assemblée nationale soulignent la qualité, la pertinence et l’originalité de livres traitant de la politique québécoise et ayant été publiés au cours de la dernière année. Des bourses totalisant 8000 $ sont remises aux finalistes.

Les lauréats seront dévoilés lors d’une cérémonie de remise de prix virtuelle privée, qui se tiendra le 13 mai prochain, sous la gouverne du vice-président de l’Assemblée nationale, Marc Picard.

Hugues Théorêt n’est pas à une première reconnaissance de ses écrits. Enseignant à l’Université d’Ottawa, il a publié en 2012 Les Chemises bleues – Adrien Arcand, journaliste antisémite canadien-français, pour lequel il a remporté le Prix du Canada en sciences sociales en 2014.

On lui doit aussi L’Expédition allemande à l’île d’Anticosti (2017) et La Presse canadienne-française et l’extrême droite européenne, 1918-1945 (2018), entre autres.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires