Les Montérégiens auraient un comportement plus responsable avec l’alcool

Les Montérégiens auraient un comportement plus responsable avec l’alcool
Dans une proportion de 54 %, les Montérégiens considèrent improbable de se faire intercepter dans un barrage policier. (Photo : (Photo Journal Saint-François - Archives))

Selon un sondage commandé par Éduc’alcool, les résidents de la Montérégie seraient plus nombreux à respecter les limites de consommation recommandées. Dans une proportion supérieure au reste du Québec, ils croient également qu’il est improbable de traverser un barrage policier.

Ces données ressortent de la section Montérégie de la plus vaste enquête réalisée sur la relation de chacune des régions du Québec avec l’alcool. Celle-ci est menée à tous les deux ans par la firme CROP pour le compte d’Éduc’alcool.

Dans la région, 39 % des Montérégiens affirment ne pas avoir dépassé les limites au cours de la dernière année. Quant à la consommation excessive (5 verres ou plus), 49 % des répondants du territoire disent ne pas l’avoir atteinte. Pour l’ensemble du Québec, c’est 36 % qui indiquent ne pas avoir dépassé les limites et 45 % qui n’ont pas consommé au moins 5 verres.

Plus d’un Montérégien sur deux (54 %) considère improbable de se faire intercepter par un barrage policier; le reste du Québec affiche 51 % à cette question.

Les habitudes de consommation des résidents de la Montérégie sont toutefois semblables à celles du reste du Québec. On apprend que 87 % disent voir consommé au cours des 12 derniers mois et que la fréquence hebdomadaire se situe à 1,9 fois.

«Le respect des limites de consommation recommandées est une très bonne chose, indique Hubert Sacy, directeur général d’Éduc’alcool. Ces limites n’ont pas été formulées au hasard et il est heureux de voir que de nombreux Montérégies les respectent. Le travail de sensibilisation n’est cependant pas encore terminée, C’est pourquoi nous continuerons notre travail. »

Alcool et cannabis

Pour la première fois, le sondage affiche les pourcentages de consommateurs qui fument du cannabis en même temps qu’ils boivent de l’alcool. Pour la région, 19 % des gens sondés disent consommés du cannabis. Ces répondants, dans une proportion de 24 % mélangent l’alcool au cannabis.

Alcool et volant

Bien que le sondage révèle que les Montérégiens considèrent improbable de se faire intercepter dans un barrage policier, 7 % des gens sondés avouent avoir conduit après avoir bu au-delà de la limite permise.

Toutefois, le slogan d’Éduc’alcool, «La modération a bien meilleur goût», demeure connu par 91 % des Montérégiens tandis que la crédibilité de l’organisme grimpe à 94 %.

Le sondage a été réalisé à partir de 6732 entrevues, dont un minimum de 350 par région.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des