Le déficit se creuse avec une autre coupure de 1,4 million $

Par danielgrenier
Le déficit se creuse avec une autre coupure de 1,4 million $
Si l’on se fie au président de la CSVT

Déjà aux prises avec un déficit de 1,7 million $ pour l’année scolaire 2014-2015, voilà que la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands (CSVT) se voit imposer une autre coupure de 1,4 million $ par le ministère de l’Éducation, en vue de la prochaine année (2015-2016).

Ainsi, la Commission scolaire devra donc sabrer dans ses dépenses pour autant au cours des prochains mois tout en appliquant son plan de redressement visant à résorber le déficit d’opération pour l’année 2016-2017.

Ce plan devait également faire état des actions permettant de dégager un montant de 789 214 $ en économies supplémentaires durant l’année en cours.

«Alors qu’on réalise notre plan de redressement, qu’on respecte nos engagements et les conditions qu’on nous avait données, on change les règles et on creuse le déficit. C’est majeur et c’est certain que toutes ces coupures sont palpables dans les écoles. Il y a des limites à nier l’impact des coupures et cette limite est bel et bien dépassée», révèle le président de la CSVT, Frank Mooijekind.

Pour le moment, on ne connaît pas la nature des coupes qui seront effectuées. Par contre, si l’on se fie au président, cette coupure supplémentaire émanant du Ministère affectera assurément certains services aux élèves.

Toutefois, M. Mooijekind a fait remarquer que les coupures réalisées depuis cinq ans ont surtout touché les dépenses administratives puisque celles-ci ont diminué de 4,2 % entre 2010 et 2015, malgré l’augmentation des coûts du système.

À l’inverse, les dépenses liées à l’enseignement ainsi qu’au soutien à l’enseignement ont progressé de 6,5 % en dépit de la diminution de la clientèle scolaire.

Finalement, si l’on additionne les coupures et les compressions successives imposées par le gouvernement québécois depuis 2010, tout en ajoutant l’année 2015-2016, la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands a un manque à gagner totalisant plus de 12 millions $ dans ses coffres.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des