Le concept Kia Futuron présage un VUS électrique autonome

Par Le Guide de l'auto
Le concept Kia Futuron présage un VUS électrique autonome


Le Guide de l'Auto

Article par Guillaume Rivard

Il n’y a pas que le Salon de la SEMA à Las Vegas qui retient l’attention cette semaine. À l’exposition CIIE de Shanghai, Kia a dévoilé le concept Futuron, un VUS de style coupé qui propose un nouveau design pour les véhicules électriques du futur, un peu comme le concept Imagine by Kia de mars dernier.

La compagnie le décrit d’ailleurs comme une voiture sport sur une plateforme de VUS.

Le Futuron mesure 4 850 millimètres de long et possède un empattement de 3 000 millimètres, mais il est haut d’à peine 1 550 millimètres. Sa carrosserie basse et légère adopte une forme profilée sans artifices, ce qui le rend très aérodynamique. Ajoutez à cela une généreuse garde au sol ainsi qu’une calandre réinventée de format élargi et vous obtenez une posture athlétique et agressive.

Il va sans dire que la motorisation entièrement électrique du Kia Futuron rend ce design possible. Une batterie de grande capacité se trouve sous le plancher et alimente quatre moteurs logés dans les roues. La puissance et l’autonomie n’ont pas été annoncées, mais le rouage intégral électrique qui en résulte devrait se traduire par des accélérations très rapides et stables.

Des capteurs LiDAR permettent une conduite autonome de niveau 4, c’est-à-dire qu’il est possible d’enlever les mains du volant et de ne pas regarder la route dans la plupart des situations. Voilà d’ailleurs pourquoi les sièges avant sont faits d’un matériau flexible : ils se redressent en mode conduite et s’inclinent confortablement en mode repos.

Ceux qui voudront agripper le volant apprécieront le design unique de la planche de bord, qui se veut le prolongement du capot afin d’accentuer le lien entre le conducteur et la route. Le toit panoramique en verre, de la forme d’un diamant, est inspiré des ovnis et soucoupes volantes, au dire de Kia. Non seulement il inonde l’habitacle de lumière, mais il procure aussi une visibilité exceptionnelle.

Les portières emploient le même éclairage étoilé et le même motif de « peau de dragon » que l’extérieur, ce qui donne un éclairage ambiant scintillant. Celle du côté conducteur amorce l’interface numérique qui se poursuit jusqu’à l’écran central en passant par le volant. Ladite interface est propulsée par des technologies d’intelligence artificielle et communique des informations pratiques sur la motorisation, la navigation et les fonctions de conduite autonome.

Le futur a l’air vraiment cool, vous ne trouvez pas?

Partager cet article