La Ville accorde un congé de loyer pour 13 organismes communautaires

Par Mario Pitre
La Ville accorde un congé de loyer pour 13 organismes communautaires
L’Édifice Jacques-Viau est l’un des bâtiments municipaux visés par le congé de loyer. (Photo : Gracieuseté)

Les 13 organismes communautaires qui paient un loyer pour occuper des bâtiments municipaux bénéficieront d’un congé de loyer pour les années 2020 et 2021.

Une résolution a été adoptée en ce sens par les élus lors de la séance ordinaire du mois de mars, puisqu’ils n’auront pratiquement pas pu mener leurs activités en raison de la pandémie de COVID-19.

« Cette décision est prise de façon à soutenir le mieux possible les organismes accrédités qui louent des installations dans nos locaux, comme l’édifice Gaëtan-Rousse, Raphaël-Barrette ou Jacques-Viau – pour ne nommer que ceux-là. En raison des mesures sanitaires édictées par la santé publique, nous avons dû restreindre et parfois même interdire pendant plusieurs mois l’accès à ces bâtiments. Dans ce contexte, il nous paraît justifié d’offrir un répit à ces organismes, qui n’ont malheureusement pas pu poursuivre leurs activités durant la pandémie », a précisé le maire Miguel Lemieux, en séance du conseil.

Cette aide financière représente une somme de 96 000 $, pour l’ensemble des baux de location des organismes concernés.

Tant que la situation ne revient pas à la normale, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield dit s’adapter continuellement et évalue les répercussions économiques de façon à alléger l’impact pour les organismes mandataires ou accrédités, les commerçants, mais aussi pour l’ensemble des contribuables.

« Nous souhaitons ardemment amoindrir les effets de la crise sanitaire dans notre milieu. En souhaitant que cette série d’allégements puisse permettre à tous de se tirer d’affaire le mieux possible », a déclaré le maire.

Plainte à la Voie maritime

Tout comme le font de nombreuses municipalités de la région, le conseil municipal a adopté une résolution pour démontrer son insatisfaction à la Corporation de gestion de la voie maritime, relativement à la gestion des ponts Larocque et Saint-Louis.

La résolution comporte diverses demandes pour que la Corporation mette à jour son site web afin d’afficher en temps réel la levée des ponts, question de permettre aux plaisanciers de mieux prévoir leurs déplacements.

La résolution demande aussi que les travaux d’entretien requis soient mieux communiqués sur le site web en divers moments de l’année. Elle vient en écho aux démarches entreprises par la députée Claude DeBellefeuille à l’endroit de la société fédérale.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires