La vague caquiste emporte Stéphane Billette

La vague caquiste emporte Stéphane Billette

Le député sortant de Huntingdon a rencontré des militants après avoir concédé la victoire à Claire Isabelle de la CAQ.

Crédit photo : Sarah Rennie

Reconnue comme un château-fort libéral, la circonscription de Huntingdon est passée aux mains de la Coalition Avenir Québec lundi soir, alors que Claire Isabelle a profité de la vague caquiste pour l’emporter face au député sortant Stéphane Billette.
La nervosité a rapidement gagné les sympathisants libéraux réunis dans un restaurant de Saint-Chrysostome alors que les premiers résultats ont été annoncés peu après la fermeture des bureaux de scrutin. La salle était encore pratiquement vide à l’annonce d’un éventuel gouvernement caquiste majoritaire, alors que plusieurs prévoyaient une longue soirée électorale.
Au fur et à mesure que les circonscriptions libérales tombaient aux mains de la CAQ, les heures étaient comptées pour le député sortant et ministre des PME.
Claire Isabelle l’a finalement remporté avec 10 785 votes (37,4%) comparativement à 10 192 votes (35,3%) pour Stéphane Billette. Québec solidaire a également bien fait avec son candidat Aiden Hodgins Ravensbergen qui a obtenu 3657 votes (12,7%). Comme ailleurs en province, le Parti Québécois a terminé 4e alors que la candidate Huguette Hébert a obtenu 3182 voix (11%). La candidate du Parti Vert, Victoria Haliburton, a obtenu 506 voix, soit 1,8 % du vote.
La tête haute
«J’ai été en mesure de faire dix ans comme député grâce à vous», a déclaré Stéphane Billette, à la fois serein mais émotif, aux militants présents. Il a remercié son équipe, l’association de comté, de même que sa femme et ses deux enfants, et s’est dit fier de son bilan des 10 dernières années dans la circonscription.
Il a rappelé ses débuts au sein du Parti libéral, de simple député jusqu’à devenir le plus jeune whip de l’histoire, puis ministre des PME, tout en maintenant une solide présence dans son comté. «Vous pouvez retirer un homme de la politique mais vous ne pouvez retirer la politique de l’homme», a-t-il lancé, en rappelant son attachement et en promettant de rester impliqué dans la communauté.
«Nous vivons en démocratie et les électeurs ont le dernier mot», a-t-il mentionné tout en souhaitant bonne chance èa Claire Isabelle dans ses nouvelles fonctions.
«Je suis heureux du travail accompli», a-t-il conclu en indiquant que son plus grand accomplissement aura été de travailler de près avec les gens du comté de Huntingdon. «On peut être très fiers.»

(Traduction Mario Pitre)

Commenter cet article

avatar