Est-ce qu’Uber peut livrer votre pizza à domicile en drone?

Par Le Guide de l'auto
Est-ce qu’Uber peut livrer votre pizza à domicile en drone?


Le Guide de l'Auto

Article par Olivier Beaulieu

Le rêve, vous dites? Oh oui! Imaginez recevoir une pizza directement sur la galerie de votre appartement au 5e étage sans même devoir ouvrir la porte au livreur ni même payer en argent comptant. On dirait un épisode de science-fiction, mais c’est bien plus réel que nous pourrions le croire. C’est dans cet ordre d’idées qu’Uber tente de développer un service de livraison alimentaire par drone. Cool, n’est-ce pas?

Actuellement, Uber Eats est le service de livraison alimentaire du géant américain. Tout comme sa division taxi, Uber Eats recrute des partenaires de livraison qui sont rémunérés à chaque livraison, mais ils doivent se déplacer par leurs propres moyens, que ce soit à vélo ou en voiture. Ce service est actuellement offert dans plusieurs continents, et dans trois villes au Québec, soient la capitale provinciale, Gatineau et Montréal.

Dara Khosrowshahi, PDG d’Uber affirme que « Uber ne peut pas seulement être à propos des autos. Ça doit être à propos de la mobilité ». Il inclut par le fait même divers moyens de transport, qu’ils soient terrestres, maritimes ou aériens. Actuellement, le modèle de livraison n’est ni viable ni rentable. Les livreurs en restauration rapide livrent dans un délai variant entre 10 et 45 minutes en raison des bouchons de circulation et des rues barrées. Chez Uber, on est donc d’avis qu’il faille trouver une solution, et ce, rapidement! Mais comment faire?

Khosrowshahi a affirmé à plusieurs médias sa réticence face à cette technologie. Il ne voit pas comment il pourrait réussir à livrer des aliments en milieu urbain sans accrocher un fil électrique, un arbre, un oiseau ou une voiture. Mais puisque 55% des Américains âgés de 18 à 24 ans ont commandé un repas par une application mobile dans la dernière année, Khosrowshahi affirme qu’il devra se creuser les méninges et trouver des solutions.

Au cours des dernières années, le Département du transport américain a autorisé des essais de drone dans une dizaine d’États pour le compte de plusieurs compagnies dont FedEx, Alphabet et Uber. Ne reste plus qu’à développer le service de livraison…

Partager cet article