Des taux de réussite qui s’approchent à ceux de l’an dernier au CSSVT

Des taux de réussite qui s’approchent à ceux de l’an dernier au CSSVT
(Photo : (Photo Journal Saint-François - Archives))

Le Centre de services scolaires de la Vallée-des-Tisserands indique que le premier bulletin remis la semaine dernière reflète les nombreux efforts du réseau scolaire au cours de la dernière année.

«Les résultats au premier bulletin nous indiquent que les efforts collectifs de nos équipes ont porté fruit, co-signent Marc Girard, directeur général et Suzie Vranderick, directrice générale adjointe au CSSVT dans une lettre ouverte adressée à la communauté scolaire. De façon générale, nous avons réussi à obtenir des taux de réussite qui s’approchent de ceux de l’an dernier à pareille date. Les écarts seront analysés selon les niveaux et les disciplines. Nous allons accompagner nos équipes dans cette analyse des résultats afin d’identifier les prochaines interventions à privilégier auprès des élèves.»

En 2018, la commission scolaire, devenue un centre de services scolaires depuis, a adopté un plan d’engagement vers la réussite. Déjà en 2018, le taux de diplomation de 74,7 % était supérieur à la cible visé pour 2022.

Ne pas baisser les bras

Marc Girard, directeur général de la CSVT.

La dernière année a toutefois chamboulée la vie de tous, notamment dans le milieu scolaire. Les deux signataires de la lettre rappellent que la dernière année, marquée par la pandémie, n’a pas été de tout repos. Les forces et vulnérabilités du milieu avaient été analysés afin d’établir les champs d’intervention dans l’objectif d’améliorer la réussite. La fermeture des écoles en mars dernier a cependant fait grimper la préoccupation en lien à la réussite scolaire.

Le CSSVT a travaillé en équipe, avec tous les membres, pour planifier l’enseignement et l’accompagnement. Le tout, alors que des élèves avaient complété une année scolaire, malgré quatre mois passés à l’extérieur de la classe.

Ainsi, les équipes ont identifiés les apprentissages essentiels avant le retour en classe. Puis, au courant de l’automne, elles ont identifié rapidement les élèves qui nécessiteraient un soutien ciblé.

Depuis le printemps, le personnel et les élèves évoluent dans un milieu scolaire sécurisant et sécuritaire assure le CSSVT. Et ce, bien que les mesures sanitaires aient changé avec le temps.

Le personnel a aussi développé ses aptitudes pour les outils technologiques. Des possibilités peu utilisées il y a un an et qui rendent désormais possible l’enseignement à distance. Un virage virtuel auquel les équipes ont accompagné les élèves et les parents. L’adaptation a été nécessaire pour tous.

«Oui, la fatigue se fait sentir, reconnaissent M. Girard et Mme Vranderick. Oui, nous avons tous hâte de retrouver un milieu où nous pourrons réduire les contraintes liées aux conditions sanitaires actuelles. Mais il reste encore au moins quatre mois d’enseignement et de soutien en présence et à distance, et nos équipes ne baisseront pas les bras.»

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires