Des jurés du Cégep de Valleyfield pour un prestigieux prix littéraire

Par Yanick Michaud
Des jurés du Cégep de Valleyfield pour un prestigieux prix littéraire
Le Prix joue un rôle majeur dans le réseau de l’enseignement collégial et sur le plan de l’institution littéraire. Il contribue au rayonnement de la culture québécoise, par la tenue de rencontres littéraires entre les étudiants, dont ceux du Cégep de valleyfield à la bibliothèque Armand-Frappier. (Photo : Photo Journal Saint-François – Courtoisie Cégep de Valleyfield)

Des étudiants du Cégep de Valleyfield font partie d’un jury prestigieux qui permettra de nommer le Prix littéraire des collégiens.

Il s’agit de l’un des plus importants et des plus convoités prix de littérature du Québec.

Ainsi, depuis le mois dernier, plusieurs étudiants de différents programmes se rencontrent à la bibliothèque Armand-Frappier. Ils discutent des cinq œuvres en lice. Il s’agit cette année de : Les offrandes (Louis Carmain), Ouvrir son cœur (Alexis Morin), Shuni (Naomi Fontaine), L’évasion d’Arthur… (Simon Leduc), Suzanne Travolta (Élisabeth Benoit).

De nombreuses rencontres et discussions

Ainsi, chaque année, au terme d’une série de rencontres critiques, de discussions et d’analyses avec leurs pairs et en collaboration avec leurs enseignants, des centaines d’étudiants de niveau collégial du Québec et de la France se réunissent à Québec pour décerner le Prix littéraire des collégiens. Ce prix, décerné par un jury étudiant et accompagné d’une bourse de 5000 $, vise à reconnaître la qualité d’une œuvre originale. Il peut s’agir d’un roman, d’un récit, d’un recueil de nouvelles. L’œuvre doit être écrite en français par un auteur ayant la citoyenneté canadienne.

En premier lieu, ces activités permettent à l’étudiant de développer son esprit d’analyse et d’expérimenter l’exercice du jugement critique à travers la lecture. Le tout en faisant connaissance avec une littérature québécoise très variée. Les échanges littéraires ouvrent la porte à des réflexions captivantes sur les problématiques sociales soulevées par les romans.

Au Cégep de Valleyfield, les discussions du jury étudiant, composé de Claudel Domingue, Christine Beaudry, Nathan Gaudreau-Michaud, Benoit St-Michel, Éléonore Lemieux et de Vanessa Roy, se déroulent depuis janvier. En ce sens, elles sont animées par différents enseignants du département de Langue et littérature.

Des rencontres attendues

Le jeudi 27 février, le jury du Cégep de Valleyfield aura également l’occasion de rencontrer les auteurs finalistes du Prix 2020. Le rendez-vous est prévu au Musée des beaux-arts de Montréal. Le tout se fera dans le cadre d’une rencontre spéciale organisée par le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises.

En ce sens, à l’issue du processus, les étudiants devront voter pour les trois œuvres qu’ils ont préférées. Il s’agit d’établir une première sélection locale. Après le vote, un étudiant représentera le Cégep de Valleyfield les 16 et 17 avril, au Salon international du livre de Québec. Il pourra ainsi défendre cette sélection avec les représentants étudiants des autres institutions collégiales. Ceci afin d’élire l’œuvre gagnante de l’édition 2020.

Enfin, tous les étudiants participants seront également admissibles au tirage de plusieurs prix de participation. Il s’agit d’abonnements à différents médias ou magazines et des bourses d’études. Mais aussi à un concours de critique littéraire, au terme duquel ils pourraient voir leur texte publié dans Le Devoir.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des