Créatrices de couvre-visages de sport adaptés aux hivers québécois

Par Hélène Gingras
Créatrices de couvre-visages de sport adaptés aux hivers québécois
Les couvre-visages de la compagnie NezMaské sont produits tailles: pour enfants et adultes. (Photo : Gracieuseté)

Lysanne Sabourin et sa partenaire d’affaires Marie-Claude Riou sont des adeptes de plein air. Elles cherchaient le couvre-visage parfait pour jouer dehors en ces temps de pandémie. C’est ainsi qu’elles ont créé un modèle à double épaisseur 100% québécois.

Le produit est offert en deux tailles uniques (pour enfants et adultes) et en versions Facho (pour les temps doux) et FaFret (pour les journées plus froides).

«Sérieusement, j’ai été surprise de voir que les magasins de sport n’avaient pas tant de modèles, et qu’ils n’étaient pas adaptés», raconte Mme Sabourin, native de Châteauguay.

La femme établie désormais en Estrie se met alors à énumérer des marques de couvre-visage. Telle n’est pas 100% efficace parce que ses trous peuvent laisser passer des gouttelettes, l’autre n’est pas doublé, etc.

Celui conçu par leur compagnie appelée Nezmaské vise à répondre à ces lacunes. De plus, ils sont fabriqués dans des tissus (polar, polyester et polyspandex) qui respirent et les rendent moins perméables à la respiration, contrairement aux masques en coton ou ceux dits chirurgicaux qui se mouillent avant de geler.

Leur plus grand avantage cependant, c’est qu’ils sont multifonctionnels, vante Mme Sabourin.

«Ils se glissent dans le cou pour faire un cache-cou et on peut les remonter au-dessus des oreilles grâce à des attaches quand on a besoin de se couvrir le visage», dit-elle.

«Ils seront donc encore réutilisables après la pandémie.»

Une cordelette permet de l’ajuster.

Le défi du produit québécois

Mme Sabourin ne cache pas sa fierté que leur produit soit 100% québécois – y compris l’étiquetage –, ce qui a constitué tout un défi. Les deux entrepreneures affirment avoir dû faire des pieds et des mains pour réaliser un produit d’ici qui soit «abordable». La solution la plus facile, et aussi la moins coûteuse, aurait été de se tourner vers la Chine, ce qu’elles ont refusé.

Plus de 3500 couvre-visages produits

La compagnie Nezmaské a fabriqué à ce jour plus de 3 500 couvre-visages, disponibles en boutiques et en ligne sur son site. Ils se détaillent autour de 25$ chacun.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires