Citoyens au pouvoir s’adresse aux électeurs désabusés

Citoyens au pouvoir s’adresse aux électeurs désabusés

Tommy Mathieu, candidat de Citoyens au pouvoir dans le comté de Beauharnois.

Crédit photo : (Photo Journal Saint-François - E.T.)

Charpentier-menuisier, papa de trois enfants et premier candidat pour Citoyens au pouvoir dans Beauharnois. Tommy Mathieu profite du fait que les gens sont désabusés de la politique pour parler de démocratie directe et suggérer une Révolution tranquille 2.0.

«C’est sûr que c’est plus difficile que les autres partis, mais il faut commencer à quelque part, soutient le candidat de 36 ans. Le Parti québécois est parti comme ça à la fin des années 60. »

Il serait donc le premier surpris de gagner le 1er octobre. M. Mathieu souhaite que le prochain scrutin puisse faire en sorte que les médias traditionnels parlent d’eux.

Parce que l’espace qui leur est accordé est petit. Tommy Mathieu n’a d’ailleurs pas caché sa déception d’être exclu du débat organisé au Collège le 19 septembre. «La responsable a patiné un peu en me disant que je ne serais pas là, affirme-t-il. Elle avait contacté les cinq candidats avant et la formule se voulait avec cinq candidats. J’aurais aimé avoir ma place. »

Le terrain de jeu principal pour faire connaître les idées du parti demeure donc Facebook.

Les citoyens d’abord

Citoyens au pouvoir présente 56 candidats au Québec. Des anti-carriéristes politiques prévient Tommy Mathieu. «La démocratie directe serait implantée au jour 1 après notre élection, assure-t-il. On va aller chercher le pouls des citoyens qui seront au cœur des décisions. On veut redonner le pouvoir au peuple. »

Il évoque le système installé en Suisse où les électeurs sont appelés aux urnes quelques fois par année lors de référendums d’initiatives populaires. Une façon d’éloigner l’establishment du pouvoir indique-t-il.

À titre d’exemple local, il évoque l’engorgement du boul. Mgr.-Langlois. Les gens pourront décider pour éliminer ou relocaliser le péage ou voter sur toutes autres solutions proposées.

Ses discussions avec des gens désabusés lui témoignent qu’un tel système :« serait super et que le Québec se développerait comme il le souhaite. »

Outre les désabusés, les gens qui ne votent pas sont visés par Citoyens au pouvoir. «Trois fois au cours des cinq dernières élections, il y avait plus de non-votants que de vote pour le parti qui a gagné les élections. »

Son parti s’attaquerait principalement aux paradis fiscaux et au remboursement de la dette.

Commenter cet article

avatar