Centre Mère-Enfant : des accouchements dans un environnement moderne

Par Yanick Michaud
Centre Mère-Enfant : des accouchements dans un environnement moderne
La députée Marie-Claude Nichols qui accompagnait Dominique Anglade dans une tournée montérégienne, admet que le nouvel hôpital de Vaudreuil-Soulanges offrira des services plus modernes pour les femmes enceintes. (Photo : Yanick Michaud)

Profitant du passage de la cheffe de l’opposition officielle, Dominique Anglade, dans Vaudreuil, les médias ont questionné la politicienne quant à l’éventuel transfert du Centre Mère-Enfant de l’Hôpital du Suroît à celui de Vaudreuil-Soulanges.

La politicienne a préféré laisser répondre sa collègue Marie-Claude Nichols, députée de Vaudreuil. Sans se réjouir de manière extravagante, elle pense qu’il s’agit là d’une bonne nouvelle. « J’ai vu qu’il y avait des manifestations et des gens inquiets. Mais l’Hôpital de Vaudreuil-Soulanges ce n’est pas pour demain matin. La construction commencera en 2021 et on en a pour quelques années. Une fois construit, ça va être moderne et ce sera mieux pour tout le monde », dit Marie-Claude Nichols.

Elle spécifie que le comté de Vaudreuil est en pleine expansion et que le CISSSMO le prend en considération. « Il y aura des services offerts en complémentarité. Si nous voyons ça plus globalement, il y aura des services plus modernes à l’ensemble de la population », dit-elle.

Voyager pour recevoir des services au Centre Mère-Enfant

Quant aux doléances des jeunes familles de Valleyfield et du Haut-Saint-Laurent qui s’inquiètent de devoir voyager, traverser deux ponts et recevoir moins de services de proximité, afin d’aller ultimement accoucher à Vaudreuil-Dorion, elle croit qu’il faut le voir d’un autre angle. « Il faudrait peut-être penser à améliorer le transport en commun entre ces communautés. Faciliter les déplacements », juge la députée de Vaudreuil, appuyée de sa cheffe.

Elle revient ainsi sur la décision de ne plus offrir le service d’Aide juridique à Vaudreuil, pour le centraliser uniquement à Valleyfield. Elle croit que la décision a défavorisé le comté à la faveur d’un autre, mais que les gens doivent s’adapter. « Les gens ont aussi à défrayer le transport pour venir à Valleyfield. Et ces gens n’ont pas toujours les moyens », conclut-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires