Dominique Anglade à l’écoute des enjeux des agriculteurs

Par Yanick Michaud
Dominique Anglade à l’écoute des enjeux des agriculteurs
La cheffe du Parti libéral Dominique Anglade a rencontré des agriculteurs de la Montérégie et le refuge Une histoire de chevaux, pour discuter des enjeux particuliers reliés à ce domaine. (Photo : Yanick Michaud)

La cheffe du Parti libéral du Québec Dominique Anglade a profité de son passage dans la circonscription de Vaudreuil pour rencontrer des agriculteurs et discuter des enjeux auxquels ils font face.

Accompagnée de sa collègue, la députée Marie-Claude Nichols, la cheffe de l’opposition officielle a effectué une visite au refuge Une histoire de chevaux du chemin Murphy à Vaudreuil-Dorion. Une ressource pour les chevaux, une thérapie pour les humains. « Je me suis concentrée davantage sur les agriculteurs qui sortent des sentiers battus. Qui offrent une contribution sociale. Mais nous avons cerné les gros enjeux. Le manque de main-d’œuvre. Nous n’avons pas pu avoir les travailleurs étrangers cet été. Les impacts des changements climatiques. Les agriculteurs vivent des moments difficiles et ça touche la santé mentale. C’est l’un des secteurs les plus touchés. La détresse psychologique est importante chez les agriculteurs. Ce qui a des conséquences sur la relève », plaide la Députée de Saint-Henri–Sainte-Anne.

Il faut voir plus loin

À quelques jours de la rentrée parlementaire, Dominique Anglade a expliqué vouloir réfléchir à une agriculture moderne. « Il faut explorer pour l’innovation. Comment on les accompagne pour pouvoir, par exemple, produire biologiquement. Je veux voir le côté progressiste de l’agriculture. Il faut penser à long terme. Il y a de magnifiques terres agricoles et il faut savoir comment bien les exploiter. C’est notre garde-manger », explique celle qui déplore le faible appui gouvernemental actuel.

Elle cite en exemple un agriculteur qui a récemment acquis des machines de plusieurs centaines de milliers de dollars. Il a reçu une subvention de 5000 $ de la part de Québec. « Ça n’encourage personne, surtout pas la relève. C’est un énorme enjeu et nous essayons de l’attaquer sur tous les fronts », affirme Dominique Anglade, généreuse avec les médias.

Par ailleurs, elle mentionne vouloir visionner d’ici la fin de sa tournée montérégienne, le documentaire La détresse au bout du rang de l’ancien politicien, animateur et homme public, Stéphane Gendron. De même, elle explique devoir rencontrer l’ex-maire de Huntingdon d’ici peu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires