Anne Quach est en mission

Par danielgrenier
Anne Quach est en mission
Plusieurs militants ont assisté au lancement de la campagne électorale de la députée sortante

Forte d’une majorité de plus de 6000 voix aux dernières élections fédérales, la députée sortante du Nouveau Parti démocratique (NPD), Anne Minh-Thu Quach, souhaite obtenir un second mandat de la part des électeurs de la nouvelle circonscription de Salaberry-Suroît, lors du scrutin prévu le 19 octobre prochain.

La candidate qui a été élue à la suite de la «vague orange» du printemps 2011 souhaite faire mentir ses opposants et démontrer qu’il ne s’agissait pas d’un accident de parcours.

Jeudi dernier, elle a inauguré son local électoral situé sur la rue Maden à Salaberry-de-Valleyfield. De nombreux partisans d’Anne Quach étaient venus sur place pour l’appuyer. On retrouvait également des élus municipaux, des représentants syndicaux ainsi que ses collègues et députés voisins sortants du NPD, Jamie Nicholls (Vaudreuil-Soulanges) et Sylvain Chicoine (Châteauguay-Lacolle).

D’entrée de jeu, elle dit souhaiter que le NPD dirigé par Tom Mulcair forme le prochain gouvernement à la Chambre des communes, ce qui serait une première sur la scène fédérale.

Et jusqu’à maintenant, les différents sondages nationaux lui donnent raison. «Je me présente pour la troisième fois pour le NPD. Il y a tellement eu de coupures de services avec les conservateurs qu’il faut mettre le gouvernement de Stephen Harper à la porte. C’est la deuxième récession sous le règne des conservateurs. Nous, on veut gérer l’économie au profit des êtres humains. On a envie de voir du changement positif», a indiqué Anne Quach.

Défense des services publics

Forte de sa première expérience, l’enseignante de formation se dit prête à entamer un second mandat. Entre autres, elle défend ardemment les services publics pour les régions, notamment le maintien du service postal à domicile, le système de santé universel et le financement adéquat de Radio-Canada/CBC à travers le pays.

D’autre part, elle a mentionné que les néodémocrates veulent rétablir l’âge de la retraite à 65 ans et sortir quelque 200 000 aînés de la pauvreté.

En matière de tourisme, le NPD veut investir 30 millions $ sur une période de trois ans pour inciter les touristes américains à visiter le Canada. Le comté de Salaberry-Suroît étant situé à proximité de la frontière canado-américaine, les retombées économiques seront certes intéressantes pour la région.

L’aide aux agriculteurs s’avère un autre volet qui tient à cœur à Anne Quach. «Depuis quatre ans, j’ai travaillé d’arrache-pied avec les agriculteurs. Un emploi sur huit au Canada est relié à l’agriculture. En outre, j’ai travaillé sur le projet de loi C-539 sur les aliments locaux. Par contre, tous les conservateurs, sauf un, ont voté contre», a-t-elle rappelé.

Comment voit-elle l’actuelle campagne électorale? «Je suis une personne de terrain et très ouverte. Je vais toujours être en apprentissage. Je suis là pour défendre la justice sociale et l’économie sociale. J’aime vulgariser la politique et je suis là pour les bonnes raisons», a-t-elle exprimé.

Questionné sur sa plus grande réalisation dans le comté depuis quatre ans, Anne Quach n’a pas été en mesure de répondre de façon précise, sinon que de dire qu’elle et son personnel du bureau de comté sont venus en aide à des dizaines de citoyens aux prises avec des problèmes relevant du gouvernement fédéral.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des