Une démarche pour rapprocher les élus du communautaire

Une démarche pour rapprocher les élus du communautaire

La démarche a été présentée en conférence de presse par Sabrina Gaziglia

Le milieu communautaire du Haut Saint-Laurent et des Jardins-de-Napierville souhaite se rapprocher des élus de ces territoires en leur proposant une démarche de réflexion qui répondra à leurs besoins.

Les responsables des Corporations de développement communautaire (CDC) du Haut Saint-Laurent et des Jardins-de-Napierville ont  présenté en conférence de presse un nouveau programme qui sera présenté aux élus concernés lors d’une rencontre prévue le 22 février prochain à Huntingdon.

Avec les nouvelles responsabilités que confère aux municipalités le récent Pacte fiscal du gouvernement québécois, ce programme vise à offrir aux élus l’accès à un groupe de soutien et d’entraide.

«Le milieu communautaire possède une grande expertise que les élus ne connaissent pas nécessairement», mentionne Rémi Pelletier, coordonnateur de la CDC du Haut Saint-Laurent. Le programme proposé est inspiré du programme «Je tisse des liens gagnants» mis de l’avant au sein de l’organisme Une Affaire de famille. Il veut permettre aux élus d’être moins isolés et de mieux comprendre la communauté qu’ils desservent.

La forme qu’il prendra n’est pas encore déterminée précisément, c’est pourquoi la rencontre du 22 février se veut importante pour la trentaine d’élus visés dans ces deux territoires.

Présent à la conférence de presse, le maire de Saint-Anicet, Alain Castagner, également préfet de la MRC du Haut Saint-Laurent, a salué les bonnes intentions incluses dans cette démarche. Il a toutefois fait remarquer l’absence du milieu communautaire des assemblées municipales. «On a tous deux un bout de chemin à faire pour mieux se comprendre», a-t-il déclaré.