Sainte-Barbe accueillera des films de la planète

Sainte-Barbe accueillera des films de la planète

Alessandro Cassa, des «Productions du 3 juin», a parlé du nouveau festival international de courts métrages en présence de la mairesse de Sainte-Barbe, Louise Lebrun.

Crédit photo : (Photo: Journal Saint-François - Denis Bourbonnais)

CINÉMA. Une Maison de production vidéo de Sainte-Barbe vient de lancer un festival international de courts métrages qui sera culminé par une soirée de projection devant public au Centre culturel barberivain, le 10 novembre 2018.

«Productions du 3 juin (P3J)», fondée par Alessandro Cassa et Guylaine Beaudoin,  organise pour ses 15 années d’existence une compétition mensuelle qui offre une occasion de plus dans le paysage cinématographique actuel. Une idée inspirée par la participation du plus récent film de «P3J» dans 21 festivals internationaux où l’entreprise de Sainte-Barbe a représenté le Québec.

FICMAN, le Festival International de Courts Métrages d’Auteurs et Narratifs, constitue une première du genre au Québec. «C’est une façon pour « P3J » de partager le travail de réalisateurs et de talents du monde entier en célébrant à partir du Québec», a expliqué Alessandro Cassa, en présence d’une cinquantaine de personnes réunies au Centre culturel de Sainte-Barbe.

Martin Loyer, président du Comité culturel de Sainte-Barbe, se réjouit du rayonnement dont bénéficiera la municipalité grâce à cet événement.

A la fois plateforme de découvertes et festival, FICMAN vise tant les curieux que les amateurs de courts métrages d’auteurs. «Notre de souhait est de contribuer à faire rayonner des courts métrages inspirants, sans artifice, centrés sur les propos du réalisateur et reflétant sa personnalité», informe M. Cassa.

Visibilité mondiale

Les réalisateurs du Québec et du monde entier sont invités à s’inscrire au Festival  qui récompensera 12 finalistes mensuels. En plus des courts métrages, le FICMAN est ouvert aux premières œuvres et aux films étudiants. Le Festival combine plusieurs volets pour contribuer à la visibilité des courts métrages retenus.

Les principaux artisans du FICMAN: Martin Loyer, Louise Lebrun, mairesse de Sainte-Barbe, Guylaine Beaudoin, Alessandro Cassa, des «Productions du 3 juin», et Florence Bérard, directrice générale du CLD du Haut-Saint-Laurent.

Chaque mois, la bande-annonce du film finaliste pourra être visionnée sur P3J.TV, une web télé suivie par des spectateurs de 47 pays et qui cumule plus de 32 000 visites en quelques mois d’existence. «C’est une chance unique pour les courts métrages d’être vus à travers le monde via l’auditoire international de cette tribune», élabore M. Cassa.

Le premier gagnant mensuel du festival est le court métrage «ALZHAIMOUR» réalisé par un producteur belge.

Le concours compte déjà un premier finaliste issu de la compétition mensuelle tenue en septembre. Il s’agit du film «ALZHAIMOUR», un court métrage belge de 14,36 minutes réalisé par Pierre Van de Kerckhove et produit par «LAURA B. PRODUCTIONS». La bande annonce du film, qui raconte l’histoire d’une dame vivant dans un établissement pour personnes atteintes d’Alzheimer, peut être vue maintenant sur «P3J.TV».  Il faudra attendre au gala de novembre 2018 pour voir la version intégrale du court métrage et celle des 11 autres finalistes.

Des prix d’une valeur totalisant 15 000 $ en visibilité ou en reconnaissance seront attribués parmi les 12 gagnants mensuels, soit: meilleur court métrage, scénario, direction photo et  Coup de cœur du public. Pour réaliser son projet estimé à 70 000 $, l’équipe des «Productions du 3 juin» a bénéficié d’un investissement sous forme de prêt de 50 000 $ du CLD du Haut-Saint-Laurent  et d’une aide financière de 5000 $ de la Municipalité de Sainte-Barbe.