La demande pour les légumes biologiques en croissance

La demande pour les légumes biologiques en croissance

Le navire hollandais «Fagelgraght»

Les légumes et fruits biologiques trouvent preneur auprès d’un nombre sans cesse croissant de consommateurs dans la région du Suroît depuis quelques années.

A l’approche de l’été, l’offre pour se procurer des paniers bio du réseau des fermiers de famille d’Équiterre bat son plein et à la lumière des informations obtenues par «Le Journal Saint-François» auprès de deux producteurs agricoles de Coteau-du-Lac, la nouvelle saison s’annonce plus prometteuse que jamais.

Au «Jardin chez Julie et Lova», sur la route 201, la culture de produits biologiques a véritablement pris son envol il y a 3 ans. L’année dernière, 330 paniers saisonniers ont été distribués, du 21 juin à la mi-octobre. Ce nombre devrait s’élever à environ 450 en 2017, plus de 250 réservations ayant été faites jusqu’à présent.

«Au début, en 2008, on vendait à peine une vingtaine de paniers. Nous avons décidé d’en faire une spécialité avec une terre de grande superficie», révèle Julie Isabelle, qui a étudié en agronomie à l’Université Laval. «Nous récoltons aussi du maïs sucré, mais nous produisons surtout des aliments bio», informe la résidante de Coteau-du-Lac.

Lova Andriamanjay, natif de Salaberry-de-Valleyfield, s’est joint à l’aventure en 2009 et l’entreprise maraîchère  a éventuellement pris de l’expansion. Le couple passionné d’agriculture travaille avec un souci du respect de l’environnement et de la santé des consommateurs. «Les légumes produits au jardin ont toujours été cultivés sans l’utilisation de pesticides, engrais chimiques ou OGM», assure Julie Isabelle.

Inscriptions en ligne

Une ferme bio comme le «Jardin chez Julie et Lova» écoule ses produits dans les marchés publics et à des points de livraison. Les acheteurs peuvent se rendre sur place au 74, de la route 201 à Coteau-du-Lac, le mercredi de 16 h à 18h30. Les abonnés auront aussi la possibilité de prendre possession de leurs paniers le même soir à Salaberry-de-Valleyfield et le jeudi à Vaudreuil-Dorion. Les endroits seront déterminés dans les prochaines semaines.

Une variété de 30 légumes sont offerts (laitue, concombre, haricots, chou, patates, etc.) dont 8 à 12 par semaine et occasionnellement (6 fois sur 17) des fruits tels que bleuets, fraises, melons et pommes. Le coût total pour l’ensemble de la saison est de 368 $ pour un panier simple et de 578 $ dans le cas d’un panier double.

Les intéressés peuvent s’inscrire en ligne et on demande de défrayer une partie de la facture. «L’engagement et le dépôt nous aident dans notre planification afin de payer les semences, le chauffage de serre ainsi que les salaires en début de saison», explique Julie Isabelle.

Les paniers bio Equiterre en chiffres    
34 Fermes en Montérégie  
19 300         Abonnements au Québec et Nouveau-Brunswick (partiel)  
 57 000 Personnes consomment les légumes biologiques  
550  Points de livraison  
1 Autre ferme bio dans Soulanges: Coopérative Tournesol Les Cèdres