Des contrebandiers de tabac passent à la caisse

Des contrebandiers de tabac passent à la caisse

Revenu Québec rappelle également que les personnes qui achètent du tabac de contrebande pour leur consommation personnelle s’exposent à une amende minimale de 350 $.

Reconnus coupables d’infractions liées à la contrebande de tabac, plusieurs contrevenants de la région ont été condamnés par la Cour du Québec à payer de fortes amendes pour leur crime.

C’est notamment le cas de Kevin Demontigny, de Rivière Beaudette, qui dispose d’un délai de 24 mois pour payer son amende de 142 305 $. Cette condamnation découle d’une opération menée le 21 février 2011, alors que des policiers ont effectué une perquisition visant des véhicules et ont saisi 1 790 000 cigarettes de contrebande.

Un contrebandier de Salaberry-de-Valleyfield, Christopher Vaudry, se voit quant à lui condamné à payer une amende de 86 559 $ dans un délai de 4 mois, en marge d’une opération effectuée par la SQ du Haut St-Laurent le 25 février 2014. Les policiers avaient alors effectué une perquisition et saisi 335,5 kg de tabac de contrebande.

C’est aussi le cas de Nathan Carrière, du secteur Cazaville, qui doit également payer une amende de 79 799 $. Il avait été arrêté lors d’une saisie de 11 192 cigarettes et 722,9 kilos de tabac en vrac, le 3 décembre 2013 aux abords du lac Saint-François.

Une amende de 71 024 $ a aussi été imposée à Sean Laverdière, de Saint-Zotique, des suites d’une saisie de de 217 000m cigarettes de contrebande, le 8 janvier 2008, par la SQ de Vaudreuil-Soulanges Ouest. Il dispose de 24 mois pour s’en acquitter.

Quant à Johanne Dagenais, de Beauharnois, elle se retrouve face à une amende de 63 711 $, résultat d’une opération policière menée le 20 février 2014, lors de laquelle les policiers de la SQ et de la GRC ont saisi 443,5 kilos de tabac illicite.

Kanenteiosthal Oakes et Darren Anthony Cook, tous deux d’Akwesasne, de même que Renald Donais, de Saint-Hyacinthe, Fernand Beaunoyer de Sorel-Tracy, Philippe Olivier de Saint-Charles-Borromée et Wayne Van Walters de Porters Lake en Nouvelle-Écosse, comptent également parmi les contrebandiers condamnés par la Cour du Québec à payer des amendes.