Actualités

VIDÉO - Les Fondations de deux hôpitaux s’unissent pour la santé des jeunes polyhandicapés

mercredi le 30 mars 2022
Modifié à 9 h 28 min le 30 mars 2022
Par Eric Tremblay

etremblay@gravitemedia.com

Arielle et ses parents, Anne Rouleau et François Neveu sont heureux de porter le message d’espoir et de solidarité de cette campagne unique menée par la Fondation de l’Hôpital du Suroît et la Fondation de l’Hôpital Anna-Laberge. (Photo - courtoisie)

Les Fondations des hôpitaux du Suroît et Anna-Laberge travaillent conjointement pour une campagne majeure. Elles souhaitent amasser 270 000 $ pour créer un milieu de vie unique et stimulant à la Maison régionale pour les jeunes adultes polyhandicapés.

 


À compter du mois de juin, une aile annexée au CHSLD Cécile-Godin de Beauharnois accueillera un projet qualifié d’unique. Elle offrira un milieu de vie à 10 jeunes adultes résidents de la Montérégie qui présentent une déficience, intellectuelle, un polyhandicap ainsi que des comportements perturbateurs. 
En novembre 2020, le projet était évalué à 5,275 M $. Un montant de 4,9 M$ provenait du ministère de la Santé et des Services sociaux. 
« Le souhait du CISSS de la Montérégie-Ouest est que cette jeune clientèle puisse bénéficier d’un modèle novateur de solutions résidentielles d’hébergement, qui, annexé à un CHSLD détenant déjà l’expertise des soins de longue durée, puisse jouir d’un plateau technique exemplaire, réunissant des équipements innovants et adaptés à des professionnels dévoués», explique Joé Poulin, gestionnaire responsable milieu de vie CHSLD Cécile-Godin et chargée de projet de la Maison Régionale pour jeunes adultes polyhandicapés (MRJAP).
Cette Maison vient combler un manque actuel vécu dans les solutions d’hébergement au Québec. Des éducateurs, ergothérapeutes, infirmiers, physiothérapeutes, travailleurs sociaux, et d’autres spécialistes seront impliqués dans l’offre de soins. « Que ce soit pour assurer le développement des capacités via des objectifs de réadaptation, pour maintenir les acquis et pour intégrer ces jeunes dans la communauté, l’installation sera un lieu où les parents pourront voir leur jeune continuer leur vie, avec l'assurance que les professionnels qui y oeuvreront seront activement impliqués dans le but d’adapter une offre de service pour assurer le bien-être des résidents», témoigne Isabel Bourgon, coordonnatrice - programme spécialisé intégration scolaire et communautaire - déficience intellectuelle, sévère et profonde, CISSS de la Montérégie-Ouest.
Espoir et solidarité
Arielle, une jeune adolescente de 13 ans qui est atteinte de paralysie cérébrale, sera la tête d’affiche de la campagne de financement des deux fondations. Avec ses parents Anne Rouleau et François Neveu, ils sont heureux de porter le message d’espoir et de solidarité. «Lorsque nous serons trop vieux pour nous occuper à temps plein d'Arielle, nous désirons pouvoir compter sur un lieu comme la Maison régionale pour jeunes adultes polyhandicapés, pas trop loin de notre maison», explique Mme Rouleau.
L’objectif de la campagne est de récolter 270 000 $. Une somme qui servira à l’acquisition d’équipements adaptés pour contribuer à offrir un milieu de vie stimulant. 
«Nous sommes enthousiastes d’unir nos forces à ce projet novateur qui répond à une demande réelle d’une clientèle à besoins particuliers, ont annoncé d’une même voix Michèle Cyr Lemieux et Maude Daoust, respectivement directrice générale des Fondation de l’Hôpital du Suroît et de l’Hôpital Anna-Laberge. Nos deux fondations sont conscientes que cette collaboration permettra à la Maison Régionale pour jeunes adultes polyhandicapés d'être un lieu où le développement des capacités des jeunes s'alliera à l'accompagnement essentiel des familles. Ce milieu de vie sera une grande fierté pour notre communauté et y contribuer démontre la force de nos organisations. » 
La Fondation Mariella et Lino Saputo de même que J.R Mécanique ont déjà offert de généreux dons. Si bien que les Fondations ont bon espoir d’atteindre leur objectif d’ici le mois de juin.

Composition de la Maison régionale pour les jeunes adultes polyhandicapés
chambres individuelles
une salle commune
une salle d’exercice
une salle sensorielle
deux cubicules d’activités
un espace familial
deux aires extérieurs

 

La maison régionale pour jeunes adultes polyhandicapés sera dotée d’une salle sensorielle. (Photo - gracieuseté)

Dernières nouvelles