Une lutte à trois au dîner électoral Rotary

Par Yanick Michaud
Une lutte à trois au dîner électoral Rotary
Les candidats de cinq des sept partis engagés dans la lutte dans Salaberry-Suroît ont pris la peine de participer au débat des Rotary. (Photo : Photo Journal Saint-François - Pierre Langevin)

Cinq des sept candidats au poste de député de Salaberry Suroît ont pris part mardi midi, au dîner électoral du Club Rotary présenté à la Salle La Soie de Salaberry-de-Valleyfield. La candidate d’un parti majeur a quitté rapidement. 

Nahed Alshawa du parti vert, Luc Bertrand du parti de l’indépendance du Québec, Claude DeBellefeuille du Bloc québécois, Marc Faubert du parti libéral du Canada et Joan Gottman du NPD, se sont présentés aux 130 convives qui attendaient des réponses aux questions, à moins de deux semaines du scrutin du 21 octobre.

L’énième débat dans la région a plutôt pris la forme d’une présentation alors que chaque candidat pouvait s’adresser aux dîneurs pendant près d’une dizaine de minutes. Les journalistes ont posé des questions sur les enjeux régionaux. Chacun a répondu à sa guise, sans vraiment débattre avec ses rivaux.

Il a notamment été question de transport en commun, d’Internet haute vitesse, de la gestion de l’offre, de logements sociaux, d’environnement et de pôle logistique.

Enjeux communs

« Il n’y a pas de transport en commun pour se déplacer en région. Sans compter sur Internet haute vitesse dont les familles, les enfants, les agriculteurs ont besoin maintenant. Il y a un manque de financement pour les arts et la culture. Il faut imposer GAFA pour qu’ils paient leur juste part. Nous devons agir pour protéger nos médias », a lancé Joan Gottman. Elle a admis que les enjeux sont nombreux, dont celui de l’environnement, son cheval de bataille. « Notre garde-manger est en danger immédiat. »

Quant à Claude DeBellefeuille, députée du Bloc de 2006 à 2011, elle en était à son 5e débat Rotary. « Parmi les dossiers importants, notons les logements sociaux. Il y aura certes 15 nouvelles portes à Valleyfield, mais il y a encore des efforts à faire. Idem pour la protection de la gestion de l’offre. Il faut la défendre parce que notre gouvernement ne négocie plus », dit-elle en pointant son rival Marc Faubert.

Grande rivalité

Elle est revenue sur l’animosité entre les deux opposants. « Marc dit souvent qu’un député libéral sera assis à la table des décisions. Mais un député élu du Bloc a le même poids, celui de la démocratie. Si on a de 20 à 25 députés, on aura plus de poids que ceux au pouvoir qui doivent suivre la ligne de parti », a-t-elle lancé.

Quant à Marc Faubert, il a rappelé l’importance d’avoir un comté au pouvoir. « Nous devons cesser d’aller chercher nos contacts dans les comtés voisins. Ça a pris 10 ans aller chercher 36 M$ pour le port de Valleyfield. Je veux être un accélérateur de projet. Je veux défoncer des portes. C’est important de le faire et d’avoir votre appui pour amener un vent de fraîcheur et de l’oxygène dans la région », a-t-il dit, invitant les gens à voter, mais inciter leurs contacts, leurs familles à en faire autant. « Tout seul, je ne peux rien faire. J’ai besoin de vous, de vos réseaux, de vos familles », a-t-il admis.

Une lutte à trois

Selon les rumeurs entendues sur la place publique, la lutte se fera entre le Bloc, les libéraux et le NPD.

Le parti Vert a parachuté Nahed AlShawa qui s’est adressée aux convives en anglais pendant toute la durée de sa prestation.

En ce qui a trait à Luc Bertrand, même si sa présentation se tenait, il a admis que même s’il était élu, avec 13 collègues au parti, ça ne changerait rien à la donne et aux enjeux nationaux. « Les décisions se prennent à Ottawa et nous sommes impuissants. Il n’y a plus moyen de moyenner en restant dans le Canada. Au mieux, nous avons la balance du pouvoir. Notre parti propose donc de refaire la promotion de l’indépendance », a-t-il lancé.

Malheureusement deux candidats ont décliné l’offre des Rotary de participer à cette présentation, pourtant devenue une tradition pour les partis de la région au fil des ans.

Le jour du scrutin est prévu le 21 octobre. Il est cependant possible de voter par anticipation dès cette fin de semaine. On peut en savoir plus en consultant le site d’Élections Canada.

Le dîner électoral sera en rediffusion sur les ondes de NousTV Valleyfield, le mardi, 15 octobre à 19 h, le vendredi, 18 octobre à 19 h, le samedi, 19 octobre à midi trente et enfin le dimanche, 20 octobre à 16 h 30.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des