Un dernier bilan pour Anne Quach

Par Yanick Michaud
Un dernier bilan pour Anne Quach
Anne Quach entend prendre du temps en famille, elle qui attend un deuxième enfant pour septembre. Après quoi, elle devrait retourner à l’enseignement du français. (Photo : Photo Journal Saint-François - Pierre Langevin)

Députée en poste dans Salaberry-Suroît jusqu’aux prochaines élections en octobre, Anne Quach a dressé un dernier bilan de sa vie politique.  

« La session est terminée, mais je suis députée jusqu’aux prochaines élections. Et d’ici là, nous allons continuer à nous occuper de nos dossiers citoyens. Nous en avons entre 15 à 20 par semaine. C’est beaucoup de travail et j’ai une belle équipe. Alors tout l’été nous continuerons, d’autant que je ne me présente plus après deux mandats. Le bureau sera ouvert », dit la députée néodémocrate.

« Et d’être député à l’opposition ne change pas dans ces cas-là. Nous avons beaucoup de dossiers que nous avons menés à bon port. Des dossiers pour nos citoyens, mais aussi des projets importants pour la collectivité », évoque Anne Quach.

En ce sens, elle a discuté du Kathryn Spirit qui a finalement été démantelé après 7 ans de lutte contre les gouvernements conservateur et libéral.

Elle a aussi plaidé le comité jeunesse Salaberry-Suroît qu’elle a mis sur pied pour intéresser les jeunes aux enjeux locaux et nationaux et les sensibiliser à leur impact.

L’agrandissement du quai au port de Valleyfield, la création du réseau jeunesse Montérégie, le dépôt du projet de loi pour créer le premier commissaire fédéral à la jeunesse et les trois éditions de Femmes de tête, font aussi partie des dossiers complétés dans son dernier mandat.

Et la relève

Elle consacrera maintenant du temps à sa famille. En plus d’accompagner la candidate de son parti vers la campagne électorale. « Joan (Gottman) est déjà très présente. Je vais l’appuyer c’est certain. Répondre à ses questions, discuter avec elle. Je vais être active. Elle est avec moi depuis le dernier mois et se démène sur le terrain. Elle saura s’investir pour l’environnement. Ce que j’aime, c’est qu’elle incarne les valeurs du NPD », dit Anne Quach qui entend aller plus loin pour laisser sa trace dans la circonscription. « Je m’engage publiquement à transférer tous les dossiers au prochain élu. C’est un service que je rends aux citoyens et aux organismes. En plus du prochain député. C’est un geste normal », affirme celle qui verra à respecter toute la confidentialité nécessaire dans le traitement.

Quant à son départ, elle le voit comme du temps de qualité en famille et un retour à l’enseignement. « C’est une expérience enrichissante, humaine et intellectuelle qui m’a permis de grandir. Je remercie mon équipe des huit dernières années. On se complète en tant qu’humains. On pallie les faiblesses des autres.  Et aussi je veux saluer Cynthia Roy, celle qui m’a poussée en politique. Je quitte le cœur gros et j’invite les citoyens à s’engager », conclus, le cœur gros, celle qui a pu rencontrer des gens formidables, créatifs. Ceux-ci lui auront permis selon elle de se rendre utile et de faire débloquer de multiples projets.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des