Le sang est irremplaçable et chaque don est important

Le sang est irremplaçable et chaque don est important

Michel Houde a effectué son 200e don total de sang dans le cadre de la collecte de sang du maire de Saint-Polycarpe, Jean-Yves Poirier, sous l’œil avisé de la responsable d’Héma-Québec, Isabelle Saint-Hilaire.

Crédit photo : Photo Journal Saint-François - Yanick Michaud

Michel Houde est un agréable sexagénaire qui persiste à croire que chaque don de sang qu’il fait sauve quatre vies. « À ce rythme j’ai sauvé 800 personnes », dit-il en rigolant.

C’est que l’altruiste homme a effectué plus tôt cette semaine, dans le cadre de la collecte du maire de Saint-Polycarpe, son 200e don de sang. « Chaque don est important. Le sang c’est irremplaçable. Il n’y a pas de sang synthétique, ça n’existe pas. Si j’étais millionnaire, je donnerais autre chose. Mais je n’ai pas tout cet argent. Alors je suis en bonne santé, je peux donner de mon sang et je m’en fais un devoir », explique Michel Houde qui a commencé à faire des dons total de sang il y a plus de 40 ans. « À l’époque, c’était la Croix-Rouge et nous pouvions donner tous les 90 jours. Puis, il y a eu le scandale du sang et on a créé Héma-Québec. C’est passé à un don tous les 78 jours. Et maintenant, nous pouvons réaliser ce don de vie tous les 56 jours, ce qui est bien », estime le Polycarpien qui fait beaucoup de route pour offrir de son sang. « Je me promène, de Saint-Chrysostome à Sorel pour donner. Surtout l’été. J’embarque sur ma motocyclette et je pars, peu importe le nombre de kilomètres, ça ne me dérange pas », explique ce passionné de moto qui pratique ce loisir depuis quatre décennies.

Un geste réfléchi

Pour Michel Houde le 200e don effectué à Saint-Polycarpe était routinier. Pas de fanfares ni de trompettes. « C’est un autre don. Pas plus important que le 3e de quelqu’un ou le 36e d’un autre. L’important c’est de donner du sang pour pouvoir venir en aide à des gens qui en ont grand besoin », explique-t-il le plus simplement du monde.

D’ailleurs, il se fait un plaisir de rencontrer à l’occasion des bénéficiaires de dons. « Je rencontre des gens qui en ont reçu et je me dis que c’est peut-être de mon sang qui circule dans leur corps et ça fait toujours un petit quelque chose de bien. Je suis heureux », conclut Michel Houde qui encourage tous ceux qui le peuvent, de faire un don.

Idem pour le maire de Saint-Polycarpe, Jean-Yves Poirier, présent pour sa collecte dont l’objectif est de 50 donneurs. « C’est important, on sait ce que ça fait. Cette collecte est en cours depuis plus de 40 ans et à l’origine les Optimistes étaient responsables de ce rendez-vous. Maintenant la municipalité s’en occupe, mais il faut souligner le travail de tous les bénévoles, présents depuis fort longtemps, qui font en sorte que ce soit un succès répété », juge le premier citoyen.

Le maire Jean-Yves Poirier a remercié les bénévoles qui font de cette collecte de sang annuelle un succès renouvelé. (Crédit photo : Photo Journal Saint-François - Yanick Michaud)

Commenter cet article

avatar