Patrick Nadeau s’adapte à la situation comme tout le monde

Par Yanick Michaud
Patrick Nadeau s’adapte à la situation comme tout le monde
Patrick Nadeau exerce un suivi constant avec ses gars, surtout sur le plan académique. Il se dit surpris que certains aient vu leurs notes augmenter. (Photo : (Photo Journal Saint-François - Archives - Pierre Langevin))

La période de crise sanitaire mondiale demande de l’ajustement et de l’adaptation à tous les niveaux.

Chez les sportifs, les entraînements en équipe sont évidemment proscrits. Mais l’éthique doit demeurer un facteur important selon l’entraîneur-chef de la formation de football du Noir et Or du Collège de Valleyfield, Patrick Nadeau. « Je fais un suivi avec les gars. Par Teams. Un suivi académique, mais aussi un suivi de leur entraînement en solo. Je suis satisfait à date de voir comment les gars répondent », avance Nadeau qui a profité du repêchage de la Ligue nationale de football tenu de manière virtuelle, pour s’entretenir avec sa troupe.

« Avec la technologie, ça donne un coup de main. Nous étions réunis, à distance, et on a suivi ça. J’ai dit aux gars que ceux qui allaient être repêchés, c’est parce qu’ils ont une éthique irréprochable. Qu’ils étaient des exemples à suivre. Ça fait de beaux liens. Et aussi on s’est amusé à tenter de prédire les cinq premiers choix », lance le mentor des Champions de la dernière saison régulière.

Et la préparation pour l’avenir

Reste à savoir si la prochaine saison aura lieu. Nadeau, comme à peu près tout le monde, nage dans l’inconnu. « Nous attendons des nouvelles de la RSEQ. Mais c’est difficile en ce moment de savoir. J’imagine que tout dépendra du retour à l’école », estime celui qui travaille de la maison et qui en profite pour passer du temps avec sa conjointe et leur fillette.

N’empêche que s’il doit y avoir du football, ses ouailles seront prêts. « Notre préparateur physique, Michael Gaudette envoie des entraînements aux gars. Pour qu’ils fassent ça de la maison. Par ailleurs, chaque coach, par position, rencontre ses gars par Zoom. Ils tentent de garder le contact et les joueurs actifs. Juste ça, c’est bien. On garde le contact. C’est super », dit Patrick Nadeau.

Quant à ses stratégies, il dit avoir la tête bien reposée pour en élaborer de toutes nouvelles. « Dans les prochaines semaines, on va commencer à regarder des situations de match. Et contrairement à d’habitude, je ne me torture pas en me disant qu’un coach adverse est en avance sur moi. Qu’il a plus de choses que moi de réalisées. Je ne me sens pas dépassé », conclut-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires