«Le bon Dieu du football était avec nous » – Patrick Nadeau

«Le bon Dieu du football était avec nous » – Patrick Nadeau
Rabbi Bositamepn a jouté les héros en fin de rencontre contre John-Abbott pour permettre au Noir et or de conserver son dossier parfait. (Photo : (Photo Journal Saint-François - Archives Pierre Langevin))

Le Noir et Or n’a jamais cessé d’y croire samedi contre John-Abbott. Alors que le Bicolore semblait se diriger vers une première défaite cette saison, leur prière a été exaucée. Le petit miracle est survenu dans les mains de Rabbi Bositampen et Valleyfield a gagné le précieux match 42-37.

Avec 14 secondes à jouer, le Noir et Or devait inscrire le touché pour gagner. Posté à 41 verges des buts, Gabriel Cyr-Dandurand a décoché une longue passe. Celle-ci a bifurqué dans les mains d’un jouer défensif avant de tomber dans les mains de Rabbi Bositampen qui passait par là. L’explosif receveur de passes a semé l’euphorie dans le camp campivallensien.

«On est content parce que les gars y croyaient encore, a indiqué l,entraîneur-chef Patrick Nadeau après la partie. On a vu que la défensive ne s’ajustait pas vraiment, parce qu’habituellement tu joues prevent dans cette situation. On a fait un double move et on a prié le bon Dieu et le bon Dieu du football était avec nous. »

L’entraîneur-chef du Noir et Or était heureux de voir Rabbi Bositampen mériter son heure de gloire. «C’est important de lui donner confiance en début de partie et il a bien réagi, soutient-il. Il le mérite. C’est un petit gars qui travaille fort et je suis content pour lui.

Avant de réussir ce jeu capital, Valleyfield a dû réussir un coup d’éclat. Les Campivallensiens ont subtilisé le ballon à leurs rivaux lors d’une situation où les Islanders n’avaient qu’à déposer le genou au sol. Le Noir et Or tirait de l’arrière 37-33 avec 50 secondes à écouler.

En même temps, à mi-chemin au troisième quart, Valleyfield détenait une avance de 12 points. Mais les Islanders n’ont jamais abandonné. Ils ont même converti un troisième essai et 30 verges à faire. «On n’aurait jamais dû se rendre-là, soutient Nadeau. John-Abbott a une équipe avec des athlètes incroyables et a appelé les bons jeux. Mais j’ai hâte de voir le film du match pour cromprendre la baisse de régime. »

L’attaque répond

Outre le touché de Bositampen, les autres majeurs du Noir et Or sont venus de Cyr-Dandurand (course 1 verge et 4 verges), Mathew Eschbach (passe 6 verges) et Martin Blais (course 2 verges). Maxime Goyette a ajouté des placements de 27 et 31 verges et la défensive a réalisé un touché de sûreté.

«On a travaillé en équipe, de souligner Nadeau. Offensivement, il s’agit de notre meilleur match. On voulait garder le ballon le plus longtemps possible et générer de longues séquences pour ne pas que John-Abbott déploie son attaque. Pour réussir ça, la ligne offensive a travaillé extrêmement fort, c’est important de le souligner. »

La performance de l’offensive vient aussi répondre à la brillante tenue de la défensive depuis le début de la saison.

Objectif 1ere place

Ce résultat entre les deux équipes qui étaient invancues avant le botté d’envoi place Valleyfield au sommet de la division 2. Le Bicolore a toujours deux parties à jouer et l’objectif est assez clair. «Si on fait nos affaires et qu’on gagne contre Beauce-Appalches [19 octobre à 14 h à Valleyfield] et contre Édouard-Montpetit [26 octobre à 13 h à Longueuil], on termine premier et on a une semaine de bye en première ronde des séries. Mais c’est deux gros tests, c’est loin d’être fini. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des