Marjorie Vallée participe à La Virée Rose

Par Yanick Michaud
Marjorie Vallée participe à La Virée Rose
« La Virée Rose est un mouvement de solidarité incroyable. Ma mère a déjà reçu un diagnostic de cancer du sein. Je le fais pour elle et pour tous ceux et celles qui sont touchés de loin ou de près. » Marjorie Vallée, « visage-vedette » pour une 2e année et grande sportive, amatrice de hiking, entre autres. (Photo : Courtoisie)

L’animatrice et figure bien connue des médias québécois, Marjorie Vallée a accepté d’être l’une des « visage-vedette » de La Virée Rose, plus importante collecte de fonds de la Fondation cancer du sein du Québec.

« C’est ma deuxième année comme ambassadrice. Mais ça fait longtemps que je veux conscientiser les gens sur cette terrible maladie. Quand j’étais en Outaouais, je participais déjà à des levées de fond. C’est une cause qui me tient à cœur. Ma mère a été atteinte du cancer du sein au début des années 2000. Ça a été une dure épreuve pour la famille. Je suis sensibilisée. Ma mère est maintenant guérie, mais autour de moi, j’ai des amies qui en ont souffert », explique l’animatrice radio originaire de Vaudreuil-Dorion. « Une amie trentenaire. Avec des enfants. Ça donne envie de s’impliquer pour qu’avancent plus vite la prévention, la recherche », lance Marjorie Vallée, engagée.

Parcourir des kilomètres pour la cause

Elle-même sportive, active, dynamique, Marjorie vallée est une naturelle pour La Virée Rose. L’activité est un mouvement collectif et sportif qui invite les Québécois à bouger en parcourant des kilomètres du 1er mai au 29 septembre. « C’est un mouvement sportif et rassembleur. Oui, on le fait pour amasser des sous, mais c’est aussi un message de bouger. C’est bon. Ça aide. Les saines habitudes de vie peuvent aider à prévenir et à vaincre le cancer », dit Marjorie Vallée, grande sportive, adepte de Stand-up Paddle Board, entre autres.

Que ce soit à vélo, à la course, en kayak, en randonnée, tous les moyens sont bons afin que les participants cumulent des kilomètres pour leur propre santé et pour soutenir les personnes touchées par le cancer du sein. « Nous sommes à mi-chemin. Il reste un beau deux mois pour s’inscrire et bouger. Les gens peuvent se rendre sur le site Internet qui est très bien fait. On peut s’informer, mais aussi s’inscrire. Ensuite, tu inscris les kilomètres parcourus et tu fais partie du mouvement qui se termine par une grande fête à la fin septembre », conclut la jeune femme souriante.

Des bienfaits pour la Fondation

Avec les sous amassés dans le cadre de la Virée Rose la Fondation finance entre autres, la recherche et l’innovation au Québec. On parle également des services de soutien : ligne de soutien psychologique, aide financière, yoga oncologie, art thérapie, ateliers de groupes et plus encore. Il est question aussi du développement de matériel éducatif.

Une Québécoise sur 8 recevra un diagnostic de cancer du sein en 2019, ce qui représente 6500 femmes.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des