Les défis de l’ouverture du Marché public

Par Yanick Michaud
Les défis de l’ouverture du Marché public
Les intervenants se sont dits heureux d’avoir pu trouver des solutions afin d’ouvrir le Marché public et faire en sorte d’encourager les maraîchers de la région et l’achat local. (Photo : Yanick Michaud)

On n’ouvre pas un marché public en 2020 comme on envoie une lettre à la poste.

Les responsables ont dû travailler d’arrache-pied dans les dernières semaines afin de permettre aux maraîchers d’offrir leurs produits cet été à Salaberry-de-Valleyfield.

Néanmoins, malgré la pandémie, le Marché public régional de Salaberry-de-Valleyfield offrira à nouveau cette année de nombreux produits régions. Dès le samedi 27 juin à 9 h. « Nous sentons le vent d’optimisme depuis quelques jours. On sent qu’on veut reprendre notre façon de la façon la plus normale possible. Elle reprend son cours. Les gens ont le goût de sortir. Et c’est une belle occasion de montrer à nos commerçants qu’on tient à eux », indique Miguel Lemieux, maire de Salaberry-de-Valleyfield.

Travailler fort pour ouvrir

Le premier citoyen assure que le travail n’a pas été facile pour rouvrir. « On a eu peur à un certain moment de ne pas pouvoir le faire. Mais heureusement on peut, et c’est une belle manière d’encourager l’achat local. C’est une vitrine supplémentaire pour nos maraîchers », lance Miguel Lemieux.

Même son de cloche de la part de Patrick Loiselle, président de la Chambre de commerce et d’industrie de Beauharnois, Valleyfield, Haut-Saint-Laurent. « Ça fait deux mois que nous y travaillons. Et pour cette quatrième année où la Chambre pilote le Marché, on a rencontré plusieurs défis. Oui nous vivons une période de distanciation. Mais plus que jamais c’est important d’être à proximité au niveau des achats. L’achat local est une préoccupation quotidienne. Pour nos fermiers, agriculteurs, maraîchers, au cœur de notre région, il s’agit d’une source majeure de revenus. D’autant que nous sentons un grand engouement vers un retour à la terre », affirme Patrick Loiselle.

Autant de marchands

Plusieurs mesures sont mises en place. Dans l’objectif de respecter les règles sanitaires imposées par la Santé publique du Québec. D’abord, chaque kiosque sera distancé, alors que seulement un emplacement sur deux sera utilisé. Les visiteurs devront suivre un parcours à sens unique, en entrant par l’une des entrées. « Nous accepterons 136 personnes en même temps. Le périmètre sera clôturé et il y aura trois entrées principales. Les règles écrites devront être respectées », explique Pierre Crépeau directeur à la Ville. Les marchands pourront accueillir un client à la fois. Et on devra se désinfecter les mains avant et après toute transaction. Par mesure d’hygiène, les visiteurs ne pourront pas toucher la marchandise et devront laisser l’exposant manipuler les produits.

Marché public Valleyfield 2020
Les marchands sont heureux de pouvoir exposer les produits ayant poussé directement dans la terre régionale. (Yanick Michaud)

Ainsi, une vingtaine de marchands s’alterneront au courant de la saison. Les visiteurs trouveront une variété impressionnante de fines herbes, fruits et légumes, confitures, miel, viande, vin, épices, plantes et plus encore. Le marché public sera en opération les samedis, du 27 juin au 31 octobre, de 9 h à 13 h et les jeudis, du 2 juillet au 1er octobre, de 13 h à 18 h.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires