Le Vignoble de Pomone un incontournable en devenir

Par Yanick Michaud
Le Vignoble de Pomone un incontournable en devenir
On a profité de l’inauguration pour dévoiler la sculpture, nouvel emblème du Vignoble de Pomone, une création de l’artiste de la région, Gérard Dostie. (Photo : Yanick Michaud)

Après quelques fertiles années d’activités, les copropriétaires du Vignoble de Pomone ont enfin trouvé le temps d’inaugurer leur splendide entreprise.

Entourés d’amis, de partenaires d’affaires, d’amateurs de bons vins et de plaisirs de la vie, ils ont donné le coup d’envoi à une autre saison qui s’annonce faste.

Sylvain Poirier et Sylvie Bissonnette sont derrière ce vignoble dont on parle de plus en plus dans Coteau-du-Lac. « J’ai planté les premières vignes en 2009. Mais j’y pensais depuis une dizaine d’années avant. C’est un vieux rêve. Quand j’ai acheté la terre en 2002, elle avait été choisie pour planter des vignes. C’est idéal pour ça. Il y a entre 10 et 15 pieds de sable et de roches. Ce n’est pas pour rien que notre vin goûte la baie des bois et l’humus. Notre terroir amène le bon goût », élabore Sylvain Poirier, dévoilant du même coup que le microclimat joue pour beaucoup dans la conception de ses vins.

Puis en 2015, il rencontre Sylvie Bissonnette qui le rejoint dans l’entreprise, et dans la vie. « Nous vendions alors le raisin à des producteurs. Ils le trouvaient très bon. Nous avons décidé de faire notre propre vin en 2015. Nous avons eu notre permis et octobre 2018, puis la boutique en juillet 2019. Ça fait seulement 13 mois, mais nous connaissons un merveilleux succès », poursuit-elle.

Des produits fastes un décor enchanteur

Actuellement, le couple de vignerons entretient 16 hectares de vignes. Il y a 53 000 vignes de plantées. Ils désirent augmenter à 65 000 vignes dans les prochaines années. « Nous voulons toutefois demeurer à hauteur humaine. Garder notre côté artisanal. Aller au gré de ce que la nature nous offre », raconte Sylvie Bissonnette qui considère produire parmi les meilleurs vins rouges au Québec.

Ce qu’ils désirent surtout, c’est de renouveler l’expérience client. Agir différemment de ce qui se fait ailleurs. « Par exemple, pour nous, le développement durable est très important. Nous avons pris des actions en lien avec ça. Nous jetons plusieurs choses au compostage. Mais des entreprises pourraient bénéficier ou même se créer à partir de ce dont nous ne nous servons pas. Nous pouvons créer une économie circulaire », indique la dame emballée par le succès et qui regorge d’idées.

Parmi les ambitions, créer d’autres produits avec les nombreux fruits qui mûrissent à la Pomone. Fraises, framboises, bleuets, pommes. Mais aussi créer avec les asperges, l’ail. « Nous pouvons faire des boissons alcoolisées avec d’autres fruits. Il y a plein de produits à venir », lance celle qui possède déjà sur l’ardoise trois vins blancs, autant de rouges, un rosé, un orangé, un fortifié et incessamment, un vermouth.

Vignoble Pomone propriétaires
Les propriétaires du Vignoble de Pomone sont fiers de ce qu’ils ont déjà réalisé mais dévoilent que l’offre sera de plus en plus belle. (Photo Yanick Michaud)

Ainsi que de nombreuses activités

Parmi les offres diversifiées, de nombreuses activités se profilent. On veut rendre l’endroit attrayant. Le faire connaître.

Récemment, un concours de photo a été organisé pour faire rejaillir les beautés de l’endroit. On veut aussi accueillir plus de visiteurs. Les combler.

On mettra sur pied avec les consignes sanitaires indiquées, des dégustations. Des visites guidées, des cours de sommellerie, mais plus encore. « La terrasse est ouverte. Il y a notre musicienne Linda Dumouchel qui crée l’ambiance. Nous recrutons des artistes pour acquérir des œuvres d’art. Nous sommes partenaires de l’Opération Gareautrain. Il y a possibilité de camps de jour en partenariat avec la Ville de Coteau-du-Lac. Quant aux vendanges, nos listes sont pleines et nous voulons en ajouter. Nous pouvons organiser des Lacs-à-l’épaule. Les possibilités sont grandes pour les activités ici », dit-elle, sous le regard approbateur de la mairesse André Brosseau, fière de compter cette entreprise sur son territoire.

Il y a fort à parier que d’ici peu, de nombreux citoyens classeront le Vignoble de Pomone parmi les incontournables de la région.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des