Le Punkstock de retour pour faire vibrer La Factrie

Par Yanick Michaud
Le Punkstock de retour pour faire vibrer La Factrie
Le Punkstock qui se tiendra à La Factrie, permettra de verser des fonds à l'organisme L'Accueil pour Elle. L'année dernière, plus de 1350 $ avaient été récoltés pour un autre organisme de la région. (Photo : Photo Journal Saint-François - Pierre Langevin)

Pour une nouvelle fois cette année, La Factrie café culturel vibrera au rythme effréné du Punkstock.  

Le rendez-vous musical est de retour pour une neuvième édition, une quatrième à La Factrie. « C’est une des plus anciens festivals de musique à La Factrie. Au début de notre aventure, Claude Lepage m’a approché et m’a demandé si nous pouvions accueillir du punk. Nous n’avions aucune expérience, nous venions d’ouvrir, mais si nous ne pouvions pas accueillir des musiciens punks, qui le pourrait? Nous démocratisons toutes les formes d’art et nous servons à faire découvrir ce qui est émergent », explique Émilie Fortier de La Factrie.

Ainsi, Claude Lepage, fondateur du Punkstock, se montre heureux de pouvoir à nouveau compter sur l’endroit pour faire découvrir de nouveaux artistes. « Ce sont des musiciens qui donnent de leur temps pour l’organisme que nous aidons. Mais ils sont contents de jouer devant des salles combles », admet-il.

L’Accueil pour Elle est emballée

Chaque année, Claude Lepage choisit un organisme à qui il viendra en aide avec son spectacle de musique qui se tient sur deux jours. Cette année, les fonds du festival qui se tiendra les 6 et 7 mars à 20 h, seront versés à L’Accueil pour Elle. « C’est une belle présentation qui aura lieu pendant deux jours. Et nous serons présentes pour encourager ces jeunes. Ils nous encouragent également », dit Nicole Thauvette de l’organisme qui souligne ses 40 ans. Il s’agit d’une maison d’hébergement pour les femmes et les enfants victimes de violence conjugale.

Une belle visibilité pour les groupes Punk

De nombreux groupes apparaissent à la programmation du Punkstock. Des groupes de Valleyfield, de L’Île-Perrot, de Châteauguay, mais aussi de l’Ouest-de-l’Île. No Way Out et Light Out, Vicieux et Délicieux, Capable, ainsi que Yester Daze enflammeront les planches de La Factrie le vendredi soir dès 20 h.

The Slums, Reason X, Vas-y-Line, Les Skieurs Fluos et The Whisky Chase seront en voix le Samedi 7 mars à partir de la même heure.

Les billets, disponibles auprès de Claude Lepage et à La Factrie sont au coût de 10 $ par soirée. « Il faut faire rapidement. Nous avons 80 places. Ça va partir tôt », indique Émilie Fortier.

D’ailleurs, Alex, un musicien de Valleyfield, membre du groupe Morgan, se désole de ne pouvoir évoluer sur scène cette année. « J’ai fait partie des premières éditions. À l’époque, ça nous a permis de nous faire découvrir par des gens qui sont devenus nos fans. Ça nous a donné de la visibilité et aujourd’hui, je gagne ma vie avec la musique et je fais le tour du monde. C’est ça aussi le Punkstock », déclare celui qui sera en Allemagne, dans le cadre d’une tournée européenne en mars.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des