Le polystyrène maintenant accepté dans plus d’écocentres

Par Yanick Michaud
Le polystyrène maintenant accepté dans plus d’écocentres
Les produits d’emballage, le polystyrène, les réceptacles pour la viande, les pots de yogourt sont maintenant acceptés dans les écocentres de Vaudreuil-Soulanges, gérés par la MRC. (Photo : Photo Journal Saint-François – Yanick Michaud)

Le polystyrène, le styromousse et le plastique numéro 6 sont maintenant acceptés dans le réseau des écocentres de Vaudreuil-Soulanges.

« Depuis décembre, il est effectivement possible de déposer ces matières dans nos quatre écocentres. Nous ne l’avons pas publicisé, car nous voulions voir de quelle manière nous allions déployer le tout. Mais ça fonctionne réellement beaucoup. Les gens attendaient ça depuis longtemps », signale Simon Richard conseiller en communication de la MRC de Vaudreuil-Soulanges.

Saint-Zotique, Rigaud, Vaudreuil-Dorion et Pincourt acceptent maintenant le styromousse expansé et le plastique 6 qui sont refusés dans les bacs de recyclage depuis toujours.

« Nous effectuerons bientôt une campagne de promotion pour le faire savoir au plus grand nombre de citoyens possible », dit-il.

Un projet d’économie circulaire

Deux entreprises de la grande région se partagent les matières maintenant récupérées. Pyrowave, une entreprise de Salaberry-de-Valleyfield qui dépolymérise le produit et le retourne à l’état d’huile fait partie des deux. L’autre est Polymos. Ses usines sont dans Vaudreuil-Dorion et Terrasse-Vaudreuil. En ce qui concerne Polymos, on y conçoit et moule de nombreux objets en plastiques expansés depuis 1969.

Salaberry-de-Valleyfield accepte les produits de ce type depuis plusieurs mois maintenant à son écocentre. Ils aboutissent chez Pyrowave, établi dans la région.

On peut donc maintenant rapporter ses objets en polystyrène, styromousse ou plastique numéro 6 tels que les emballages alimentaires, les assiettes, ustensiles et gobelets de pique-nique, les matériaux isolants, les petits pots de yogourt, les réceptacles pour la viande, la poissonnerie ou les fruits et légumes dans les épiceries et les matières de protection dans les emballages. Enfin, ceux-ci connaîtront une nouvelle vie après avoir été recyclés par des spécialistes en la matière.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Pierre Laurin Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Me notifier des
Pierre Laurin
Guest

Enfin! Souhaitons que la promotion de cette initiative soit au rendez-vous de manière soutenue.