La tradition du B1 se poursuit à Valleyfield

La tradition du B1 se poursuit à Valleyfield
(Photo Journal Saint-François - Pierre Langevin) (Photo : (Photo Journal Saint-François - Pierre Langevin))

Pour la 11e année de suite, le Championnat canadien de pêche à l’achigan se déroulera à Valleyfield les 19 et 20 septembre. Une édition modeste qui respectera les mesures sanitaires. Limité à seulement 50 équipes, le B1 pourrait offrir des résultats incroyables estime Ben Woo.

«Je m’attends une pêche formidable, annonce le responsable de la compétition. Comme il y a eu moins de tournoi, il y a eu moins de pression sur les poissons. Avec seulement 50 équipes, les poids vont être impressionnants. J’ai le sentiment, si la météo est favorable, que ça va se jouer autour des 47 livres pour gagner. »

Le record à ce tournoi se situe à 48,02 livres. Il a été réalisé en 2011 par Nicolas Gendron, de Sainte-Barbe, et son partenaire Jason Gramada.

La série de pêche B1 avait prévu 13 événements à son horaire cette saison. Les 11 premiers ont été annulés en raison de la COVID. Valleyfield représente le premier tournoi de la saison pour elle. «On a accompli une planification sécuritaire, assure M. Woo. Ça ne sera pas comme d’habitude; l’événement sera fermé au public et la pesée aura lieu plus près des bateaux et non pas à la rotonde. On fait tout notre possible pour poursuivre la tradition qu’on a bâtie au fil des ans. On a travaillé fort avec la Ville. »

Déjà, on voit des pêcheurs venir faire de la prospection dans le lac. Ce qui génère une activité économique dans le secteur.

Challenge Québec/Ontario

Les 50 équipes proviendront du Québec et de l’Ontario. Elles pêcheront toutes sur le «terrain de jeu» habituel, le lac Saint-François qui se trouve des deux côtés de la frontière. Pour les pêcheurs de l’extérieur, notamment des provinces maritimes, un confinement aurait été obligatoire après une participation au B1 cette année. Ce qui explique leurs absences.

Parmi les inscriptions, notons les anciens champions Jean-Martin Landry de Valleyfield qui fera équipe avec Mathieu Dansereau, et Jason Gramada, deux fois vainqueur, qui lancera la ligne avec Michel Hunter.

La formule demeure la même, soit deux jours de pêche où les compétiteurs devront cumuler le poids cumulatif le plus élevé avec un maximum de cinq achigans par jour.

On se rappelle que plusieurs équipes avaient fait l’impasse sur le tournoi en 2019 en réaction à un incident survenu plus tôt lors d’un tournoi à Gananoque. «On a perdu seulement trois poissons l’an dernier à Valleyfield, spécifie Ben Woo. On va procéder de la même façon que l’an dernier dans la manipulation de poissons. Le plan présenté à Valleyfield a été apprécié. À Gananoque, shit happens

Un des défis de l’organisation sera la gestion du monde. Surtout que l’équipe doit baisser son effectif de bénévoles; ils ne seront que 6 au lieu des quelque 25 habituels. Chacun d’entre eux a reçu une formation pour assurer la mise en place des meilleures mesures sanitaires.

Ben Woo ne cache pas avoir perdu des contrats avec des commanditaires en raison du contexte de la pandémie. Salaberry-de-Valleyfield demeure son principal partenaire dans l’aventure. Les bourses subiront nécessairement une baisse par rapport aux années précédentes. L’organisateur prévoit procéder à un partage plus équitable des prix.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des