Justin Côté s’adapte au jeu physique de la LHJMQ

Par Yanick Michaud
Justin Côté s’adapte au jeu physique de la LHJMQ
Justin Côté et les Voltigeurs seront les hôtes des Foreurs de Val-d’Or et des Olympiques de Gatineau au Centre Marcel-Dionne dans le cadre de la première bulle. (Photo : Voltigeurs de Drummondville)

Le phénoménal joueur de hockey originaire de Salaberry-de-Valleyfield, Justin Côté semble se plaire au sein des Voltigeurs de Drummondville.

Évidemment, le prolifique joueur de centre admet qu’il a dû s’adapter dès son arrivée dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. « Ça va super bien. Mais c’est une adaptation. Ce n’est rien comparé au midget. C’est une ligue avec de vrais hommes. C’est plus physique et les joueurs sont plus forts. Dans le coin c’est difficile et ça brasse », lance celui qui essaie de trouver des techniques et des solutions avec les entraîneurs. « Pour esquisser les mises en échec par exemple. C’est du jeu rapide », mentionne l’attaquant de cinq pieds, six pouces et 148 livres. « Il y a une différence entre être un joueur de 16 ans contre des athlètes de 18 et 19 ans, et être un 15 ans, contre des joueurs de 16 ans. »

Heureusement pour lui, l’accueil des vétérans et des entraîneurs a été parfait. « Nous avons une belle équipe et ça va super bien. Surtout que nous comptons sur les services de Xavier Simoneau et Isiah Campbell, deux très bons vétérans. Nous avons une équipe travaillante », juge l’athlète de 16 ans.

S’adapter aussi à la COVID

Outre le fait de devoir s’adapter au style de hockey plus vite et solide, Justin Côté doit aussi faire face à la pandémie mondiale. « Le calendrier a été chamboulé. Au début de l’année, nous avons joué quatre matchs. Puis il y a eu des cas de COVID et les zones rouges. Nous avons continué à pratiquer jusqu’aux matchs de la première bulle. Et ça a super bien été. La Ligue a fait une bonne job pour les matchs au Centre Vidéotron », avance le jeune hockeyeur qui s’apprête maintenant à accueillir l’adversaire dans un environnement protégé, à la maison, le Centre Marcel-Dionne.

« Il y aura une première série de matchs dans la bulle de Drummondville du 22 au 24 janvier. Puis une autre du 30 au 7 février. Avec les Voltigeurs, nous allons jouer dans les deux bulles. C’est très sécuritaire. Nous sommes testés chaque deux ou trois jours. C’est très strict et c’est pour ça que ça réussit », indique Justin Côté.

En plus du hockey, l’adolescent poursuit ses études secondaires à distance, au sein de l’Académie des Estacades. Il le fait à partir de la pension fournie par l’équipe. « Nous sommes tous en pension. Je suis descendu à Valleyfield pour Noël avec ma famille. Mais je suis de retour pour un bout de temps ici », continue le jeune homme qui n’est pas habitué de jouer devant des gradins vides. « Sur le banc ou sur la glace, on ne s’en rend pas compte. On est concentrés. C’est pendant les pauses que l’on trouve ça silencieux », conclut-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires