Journées mondiales sans téléphone portable: apprendre à déconnecter

Par Éric Tremblay
Journées mondiales sans téléphone portable: apprendre à déconnecter
(Photo : (Photo - Depositiphoto))

(Texte de Katherine Harvey-Pinard) Du 6 au 8 février auront lieu les Journées mondiales sans téléphone portable. Un mouvement qui a pris de l’expansion au cours des dernières années.

C’est l’auteur français Phil Marso qui a lancé cette idée en 2001. L’événement se tenait d’abord sur une seule journée; le 6 février, le même jour que la Saint-Gaston en référence à la chanson de Nino Ferrer dont les paroles vont comme suit: «Gaston, y’a l’téléfon qui son, et y’a jamais person qui y répond». En 2004, l’initiative s’est étendue sur trois jours.

Comme il est aujourd’hui pratiquement impossible de cesser l’utilisation du téléphone cellulaire pendant trois jours complets, l’objectif est plutôt de réfléchir à l’usage que chacun en fait, à l’importance qu’il occupe dans nos vies et, si possible, d’au moins en limiter l’utilisation.

Cette 20e édition des Journées mondiales sans téléphone portable sont organisées sous le thème L’idiocracy a-t-elle sonné?, le mot idiocracy faisant référence au film de Mike Judge sorti en 2007.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des