Joan Gottman amorce sa campagne

Par Yanick Michaud
Joan Gottman amorce sa campagne
Joan Gottman, à droite, travaille sur sa campagne, en compagnie de Lory Roberge, étudiante à l'UQAM qui travaille sur la campagne de la candidate du NPD dans Salaberry-suroît. (Photo : Courtoisie )

Alors que le premier ministre Justin Trudeau a donné le coup d’envoi à la campagne fédérale 2019, la candidate du NPD dans Salaberry-Suroît, Joan Gottman était bien prête.

« Ce soir, j’affiche mes pancartes électorales dans la circonscription. Mon message pour les électeurs : je suis à leur écoute et je vais me battre pour eux », a dit celle qui briguera les suffrages en vue du scrutin du 21 octobre. Elle a récemment été investie alors que la députée actuelle, Anne Quach a annoncé plus tôt cette année ne pas vouloir obtenir un nouveau mandat.

Fort active dès les premiers instants

Il n’a pas fallu beaucoup de temps avant que la jeune femme, mère de famille et entrepreneure mette la machine en marche. Elle a déjà invité les citoyens à son local de campagne. Celui-ci se trouve au 190 rue Champlain, à Valleyfield, et elle invite les électeurs à venir rencontrer son équipe. L’inauguration officielle du local aura lieu le 19 septembre à 17h.

« Je me lance en politique parce que je veux changer les choses et le programme du NPD me rejoint. Nous allons élargir l’accès aux soins de santé pour inclure les soins dentaires et de vue. Nous allons créer un programme d’assurance médicaments qui fonctionnera en harmonie avec le programme québécois, pour que vous n’ayez plus besoin de votre carte de crédit à la pharmacie, seulement votre carte d’assurance maladie », mentionne la candidate néo-démocrate.

Joan Gottman a également mis en ligne un court vidéo dans lequel elle se présente. Elle parle de sa plateforme, axée sur l’environnement, entre autres. « Nous allons réduire les gaz à effet de serre tout en créant des emplois de qualité pour les travailleurs et travailleuses. Les libéraux ont le cœur à la bonne place pour l’environnement, mais leur inaction est inacceptable. Ils continuent à aider les pétrolières avec notre argent, par des subventions et en achetant un pipeline qui n’était pas viable sans argent public. Ils sont en voie de manquer leurs propres faibles cibles de réduction de GES et nous ne pouvons plus attendre. Le NPD va effectuer une transition énergétique qui ne laissera pas les gens derrière. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des