Sports

Huit événements HRL cet été, mais pas d’arrêt à Saint-Félicien

lundi le 24 janvier 2022
Modifié à 7 h 55 min le 25 janvier 2022
Par Eric Tremblay

etremblay@gravitemedia.com

Cinquante-quatre équipes ont déjà signifié leurs intentions de faire le circuit de la HRL en 2022, dont 11 Grand Prix. (Photo Journal Saint-François - Archives Pierre Langevin)

La Ligue de régates d’hydroplanes (HRL) a lancé les grandes lignes de la saison 2022. Huit courses sont au programme pour l’été, un calendrier qui marque le retrait de Saint-Félicien cette année. 

La pandémie reporte donc la présentation des 15e régates dans la rivière Ashuapmushuan. Le comité organisateur évoque des difficultés à ficeler le budget pour présenter l’événement.

Selon l’hebdo L’étoile du Lac environ 125 000 $ étaient nécessaires pour la présentation de l’événement. Il y a quelques mois, la HRL avait déjà indiqué que les embarcations Grand Prix seraient absentes de l’épreuve au Lac Saint-Jean.

«Devant l’incapacité à boucler des partenariats, nous avons conclu qu’il était plus sage de travailler sur un horizon de deux ans avec les ressources suffisantes et l’appui des partenaires financiers motivés ayant comme objectif la pérennité de l’événement », a laissé entendre le président du comité organisateur, Réjean Côté.
 

Le calendrier présenté aux quelque 70 personnes virtuellement présentes ce week-end débutait sa saison les 21-22 mai à Cambridge et se termine les 3-4 septembre à Sorel-Tracy. L’événement de Beauharnois est prévu les 4-5 juin tandis que les Régates de Valleyfield sont planifiées du 15 au 17 juillet. Brockville, Tonawanda, Owensboro et un site qui demeure à être confirmé recevront les autres arrêts de la saison.  

54 équipes

En date du 24 janvier, 54 équipes ont signifié leurs intentions de prendre part aux compétitions de la HRL. Ce qui se décline en 8 2,5 litres, 12 Formule 2500, 5 Jersey Speed Skiff, 18 Hydro 350 et 11 Grand Prix. Dans cette dernière catégorie, les noms des frères Néo-Zélandais Jack et Ken Lupton apparaissent. On s'attend aussi au retour de Jimmy Shane après des années de succès en Unlimited. Il apparaît comme pilote du GP-39 Megavolt, embarcation qui appartient à la famille Schaller.

En Formule 2500, on observe le retour de Dominic Billette dans le F-22 All In. Le nom du multiple champion, Donald Leduc, apparaît dans le siège du F-29.

En 2,5 litres, le fils de Bert Henderson, Owen, revient à temps plein dans le S-3. On retrouvera aussi Adam Carruthers, le neveu de Steve et Eric, dans le S-38 Herrin Choker. Amanda Brodie, la fille de Ken, devrait aussi faire ses débuts dans le S-50 Miss Behaved. 

Quelques pilotes attendent toujours de confirmer leur présence. Le statut vaccinal pourrait influencer certains pilotes. Cependant, si l’on observe le calendrier, quatre courses sont prévues au Canada et autant aux États-Unis.

Quelques nouveautés

La rencontre a permis de tenir les participants de la HRL en haleine. Après deux saisons à l’eau, sauf pour une course à Beauharnois, tous espèrent une saison complète et compétitive.

Parmi les nouveautés, la minute qui précède les cinq minutes de chauffe (le 1 to the 5) sera abandonnée. On est d’avis qu’il sera possible de resserrer le programme de course.

On a appris que la chaîne Historia suivra trois équipes de courses cet été pour le tournage de la série Splash.

Une nouvelle application est en création. Celle-ci permettra de suivre les courses et les championnats avec une meilleure rapidité et une efficacité améliorée.

Le projet-pilote du moteur Honda est conservé. Les embarcations S-4 Pièces d’auto Valleyfield, piloté par Tommy Shannon, et le S-57 How ? piloté par Mathis-Gabriel Chiasson seront toujours propulsées par l’engin qui a ouvert bien des yeux en septembre dernier à Beauharnois.

La recherche et le développement de la nouvelle classe se poursuit. Un grand engouement entoure ce qui deviendrait la sixième classe de la HRL. Le projet moteur devrait être présenté sous peu.

Le comité de sécurité, mis sur pause en raison de la COVID, a été ranimé. Plusieurs éléments sont pris en considération par ce groupe et ça dépasse largement les cages de sécurités qui ont été évoquées depuis 2019.
 

Dernières nouvelles