Yves Trottier dirigera la Fondation du Collège

Par Yanick Michaud
Yves Trottier dirigera la Fondation du Collège
Yves Trottier se dit emballé d’avoir à relever ce nouveau défi et de chausser les souliers précédemment portés par Mireille Théorêt à la Fondation du Collège de Valleyfield. (Photo : Photo Journal Saint-François - Courtoisie)

L’animateur de radio bien connu de Max 103, Yves Trottier, change de siège. Il est effectivement nommé directeur général de la Fondation du Collège de Valleyfield.  

Yves Trottier est directeur général et animateur à MAX 103 depuis 2015. Il œuvre dans le domaine des communications et de la radio depuis le milieu des années 80. À ce titre, il possède des compétences, une expérience et un vaste réseau. Ceux-ci sauront assurément être mis à profit dans le cadre de ses fonctions à la Fondation.

Il succède ainsi à Mireille Théorêt, qui a assuré la direction de la Fondation du Collège de Valleyfield au cours des six dernières années.

Un homme de terrain

Au cours de sa carrière, Yves Trottier a relevé différents défis de restructuration de stations radiophoniques. Il s’est démarqué par l’organisation d’événements d’envergure et par son implication auprès de différentes causes et organisations locales, dont Centraide Sud-Ouest, Répit Le Zéphyr et la Guignolée des médias. Il est également membre du conseil d’administration de la Chambre de commerce et d’industrie de Beauharnois, Valleyfield et du Haut St-Laurent et membre du Club Rotary de Valleyfield.

« Ça ne se fera pas du jour au lendemain. Je vais assurer une certaine transition. En plus, je vais demeurer copropriétaire du poste de radio et toujours veiller à son bon fonctionnement. Je vais devoir trouver un nouvel animateur. Mais c’est certain que je suis content de me retrouver à la Fondation. Ça devient mon travail à temps plein et un fort beau nouveau défi », a dit Yves Trottier.

« Nous avons très hâte d’accueillir Yves parmi nous et nous sommes très confiants qu’il saura canaliser nos énergies afin d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés. Nous souhaitons que la Fondation puisse poursuivre son implication dans la communauté collégiale, s’associer à des projets porteurs et pour ce faire, nous devons développer davantage de partenariats, notamment avec les entreprises qui ont le désir de soutenir l’éducation régionale », a tenu à préciser la présidente, Odette Perron.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des