Entre l’ombre et la lumière

Entre l’ombre et la lumière
Présumée intouchable, le plus récent roman de Judith Bannon, est disponible depuis le 30 octobre. (Photo : (Photo - Archives))

Avant d’entreprendre l’écriture de sa plus récente trilogie, Judith Bannon savait quelle serait sa dernière ligne. Présumée intouchable trace l’intrigue entre un homme mystérieux et une femme lumineuse. Comme à chaque fois que l’auteure de Coteau-du-Lac publie un roman, les lectrices l’attendent avec impatience.

«Le livre est disponible depuis le 30 octobre et déjà certaines m’ont dit l’avoir terminé, a indiqué l’auteure. Ce qu’il y a de nouveau également c’est que d’autres ont relu les deux premiers tomes pour se remettre dans l’ambiance. Ça me fascine. »

Son plus récent bouquin se veut une dernière visite dans les bureaux de la firme d’avocat EGO. Il met en scène Olivier, un avocat au passé assez sombre et Louanne, une comédienne très lumineuse. «On voit tout de suite une contraste, souligne Judith Bannon. Il y a une énergie différente. »

Tombent les masques

L’intrigue tournera autour de l’image. Celle que l’on projette et celle que l’on incarne réellement. «On vit toujours dans le comportement adapté, explique l’auteure. On s’arrange pour se montrer sous son meilleur jour. C’est à qui on ose enlever son masque et montrer son vrai visage. »

Ce tome laisse tomber le rideau sur la quatrième trilogie de l’auteure. Le récit de Présumée, elle savait la conclusion avant d’en connaître la route. «Olivier, je n’étais pas sûre à qui il donnerait la réplique au départ, explique-t-elle. Je l’ai découvert dans le tome 1. Mais les dernières lignes de Présumée intouchable, je les savais au départ. J’avais mon idée fixe sur ce qui devient un survol des trois tomes. »

Toujours surprendre

L’auteure prolifique propose toujours un contenu hybride entre suspense et sensualité. Du pur Judith Bannon. Une description qui ne lui ajoute pas de pression.

Après quatre trilogies et un recueil, Judith Bannon n’est pas à court d’imagination. «J’ai d’autres récit en tête, prévient-elle. Mais je veux toujours surprendre mes lectrices. Je les trouve super engagées. Elles m’écrivent pour me suggérer des intrigues. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des