« Du saupoudrage mais rien de sérieux » – Anne Quach

Par Yanick Michaud
« Du saupoudrage mais rien de sérieux » – Anne Quach
Anne Quach estime qu’il faut aider l’industrie locale en améliorant le système de transport en commun et en encourageant l’achat local, entre autres. (Photo : Photo Journal Saint-François – Yanick Michaud)

« C’est un budget préélectoral. On aurait pu s’attendre à mieux, mais il n’y a pas grand-chose de très réjouissant. »

La députée fédérale de Salaberry-Suroît, Anne Quach ne s’est pas montrée impressionnée par le budget présenté par le ministre Bill Morneau mardi à Ottawa. « Il n’y a rien de fort en environnement. Si on calcule ce qu’ils vont verser pour l’achat d’un véhicule électrique, c’est bien, mais c’est 20 000 véhicules par année au Canada. C’est une goutte dans l’océan. Et pendant ce temps, de l’autre main, on continue de financer les combustibles fossiles. C’est un non-sens. Il y a des milliards dans ce budget, mais un maigre 107 M$ pour le ministère de l’Environnement. Pourtant l’enjeu climatique est l’enjeu numéro un. Ça n’a pas paru avec l’annonce de ces mesures à l’emporte-pièce », plaide la néo-démocrate.

Poursuivant sur l’annonce des crédits accordés pour l’achat de véhicules électriques, elle mentionne que les constructeurs visés ne sont pas canadiens. « Nous n’encourageons pas les constructeurs locaux, ils ne font rien pour ici. »

Peu pour les jeunes

Anne Quach dévoile ensuite que les jeunes étudiants n’ont reçu que de la poudre aux yeux. « On a annoncé qu’on va réduire leurs taux d’intérêt. Oui. Mais pour six mois seulement à la fin de leurs études. Le gouvernement continuera à faire de l’argent sur le dos des étudiants. Ils ont pour plus de 700 M$ de dettes. Et rien dans le budget pour les stages rémunérés. Les étudiants ont pourtant annoncé qu’ils seront en grève jeudi pour manifester à ce sujet », relate Anne Quach, dépitée.

Idem pour les agriculteurs qui ne recevront des compensations que pour deux des trois accords où il y a eu des brèches. « Mais rien pour l’accord bâclé entre le Mexique, les États-Unis et le Canada », mentionne par ailleurs, la députée qui assistait à son dernier budget comme députée.

De la satisfaction

Elle en retire néanmoins une certaine satisfaction puisque l’un de ses projets de loi a bien été entendu en matière de politique alimentaire et qu’il sera inclus dans une politique d’achat local. « Une campagne de sensibilisation sera mise de l’avant et il y aura moins de transport de produits, en plus de provoquer la création d’emplois en région. On parle aussi d’une politique pour éviter le gaspillage alimentaire qui est inspirée par le NPD. De ça, nous pouvons être fiers », dévoile Anne Quach.

Elle ajoute cependant sa déception sur l’aide aux aînés. « Les logements à prix abordables, ils vont augmenter l’aide de 1 M$ par année sur 10 ans, mais ça ne règle pas les problèmes immédiats. Les aînés qui peinent à joindre les deux bouts. Ou les jeunes qui ont de l’aide pour une première maison. Ça n’aide pas ceux qui n’ont pas les moyens, les mères monoparentales par exemple. Elles sont laissées pour compte, comme plusieurs Canadiens par ce budget », a-t-elle conclu.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des